Dunkerque France, Pays-Bas, Royaume-Uni, Etats-Unis 2017 – 106min.

Dunkerque

Critique du film

Dunkirk

Critique du film: Geoffrey Crété

Mai 1940, France. Environ 400 000 soldats britanniques, canadiens, français et belges se retrouvent encerclés par les troupes allemandes dans la poche de Dunkerque. L'Opération Dynamo est mise en place pour évacuer le Corps expéditionnaire britannique vers l'Angleterre. Au cœur des événements : Tommy, un jeune soldat qui cherche désespérément un moyen de survivre comme tant d’autres ; Dawson, un citoyen britannique qui décide de venir en aide aux troupes avec son petit bateau, accompagné de son fils et d’un autre adolescent ; et trois pilotes, qui traversent la Manche.

Après les succès triomphaux de la trilogie The Dark Knight, Inception et Interstellar, Christopher Nolan est un demi-dieu à Hollywood, considéré comme un cinéaste de premier ordre. Qu’il s’attaque pour la première fois au film de guerre démontre sa toute-puissance au sein de l’industrie. Dunkerque rappelle donc sa maîtrise formelle et ses ambitions en termes de concept et d’idées, avec une narration alambiquée autour de trois points de vue et temporalité, et une mise en scène ample. Une belle intention, censée illustrer les dimensions de la guerre entre ciel, terre et mer. Mais le film rappelle aussi les défauts du cinéma de Nolan : une écriture à la fois lourde et manquant de finesse, et des personnages à peine dessinés qui servent plus d’outils qu’autre chose. La musique oppressante de Hans Zimmer donne un souffle parfois incroyable aux images, mais Dunkerque peine à faire véritablement sens (notamment dans son montage et sa juxtaposition des points de vue), et à offrir une expérience à la hauteur des ambitions.

24.07.2017

3

Votre note

Commentaires

Vous devez vous identifier pour déposer vos commentaires.

Login & Enregistrement

seemleo

Dunkerke me fait penser à une symphonie virtuose. Extraordinaire travail de mise en scène et de construction narrative, unité de temps, de lieu, exercice de style en huit clos, film chorale. Christopher Nolan tout en parlant d'un thème qui lui tient à coeur, déploie son talent et son savoir faire de cinéaste exceptionnel. Sans aucune fausse note, il en ressort un film très poignant avec une belle dimension humaine. Les critiques entendus ça et là sur le manque de mise en perspective historique et les sois disant oublis sur le rôle des français sont sans fondement. Dunkerque parle d'autre chose.

Voir plus

Dunkerque 5

michael_z_

Ce film devient monotone et repetitive à la longue et manque une dimension stratégique pour expliquer la signification des événements du Dunkirk. Les Allemands ne sont presque pas identifiés.

Dunkerque 2

regis_m Excellent

Je ne savais pas à quoi m'attendre en allant voir ce film, dont je n'avais même pas vu de bande-annonce. Je savais juste que Nolan était aux commandes et que le thème tournait autour de l'évacuation de centaines de milliers de soldat anglais à Dunkerque, au début de la 2nde guerre mondiale. Bref, comment sortir d'un piège alors que leur patrie (le point de retour) est à portée de main.
Dès les premières secondes, on sait qu'on en verra pas un film de guerre comme un autre. Je n'ai d'ailleurs pas souvenir d'avoir été happé de la sorte, en une immersion totale. On est à la fois dans la mer en train de chercher une issue sans cesse avortée, à la fois dans un petit bateau civil, et aussi dans un avion survolant la mer en des plans inoubliables.
Je rejoins Vincent pour la référence à Gravity. Oui, la menace et le danger de mort prennent une forme elliptique qui ne laisse aucun répit.
Il n'est pas toujours évident de se situer, la chronologie étant tronquée, tandis que plusieurs scènes font l'objet de plusieurs points de vue. Mais on ressent ce sentiment de perdition des soldats, ce décrochage de la vie normale (les événements ne se suivent pas avec maîtrise et dans un contexte naturel). On ressent à quel point ils ont dû se sentir perdus, désorientés. Et transmettre ce sentiment, tout en proposant un film qui n'est jamais confus ou brouillon, c'est un véritable coup de génie d'un réalisateur qui est sans aucun doute le plus doué et intelligent de sa génération.
Peu de dialogues, séquences sensorielles, alternance entre des instants où l'on se noie et d'autres où l'on survole avec grâce la mer, visages marquants des soldats, peur, froid, espoir auquel on ne veut plus croire... oui, on ressort éreinté. Avec aussi la sensation que le cinéma continue à être magique grâce à des réalisateurs de talent (ils sont de moins en moins nombreux) qui proposent une expérience déstabilisante et folle. Bravo !

Voir plus

Dunkerque 5

Autres critiques de films

Barry Seal - American Traffic

À bras ouverts

Moi, moche et méchant 3

It