Warcraft: Le commencement Etats-Unis 2016 – 123min.

Critique du film

Warcraft

Critique du film: Geoffrey Crété

A cause du pouvoir destructeur du Fel, une forme de magie noire qui tire sa force de la vie pour se semer la mort, la civilisation des Orcs a détruit son monde. Grâce à un portail, une armée menée par le magicien Gul'dan arrive au royaume d’Azeroth pour en prendre possession et s’y établir. Habité par une variété d’espèces qui vivent en paix, avec à leur tête le roi humain Wrynn, Azeroth se prépare ainsi à combattre pour la survie de leur monde, avec l’aide du Gardien, doté de pouvoirs extraordinaires, et de Garona, mi-Orc mi-humaine…

Le réalisateur Duncan Jones, fils de David Bowie, est né en 2009 grâce à Moon, un beau premier film de science-fiction, qui a permis de digérer le terne Source Code avec Jake Gyllenhaal en 2011. Il faudra néanmoins plus que le souvenir de son coup d’essai pour encaisser Warcraft : Le commencement, adapté du célèbre jeu vidéo. La superproduction à 160 millions déploie des montagnes de couleurs, de bruits et d’effets spéciaux pour immerger dans cette guerre entre hommes et orcs, avec la ferme intention de vendre la franchise plus que le film. Sauf qu’au-delà de la grande fabrication hollywoodienne forcément efficace, il y a un univers qui manque cruellement d’imagination et d’âme, à l’image d’acteurs humains bien moins convaincants que les orcs en motion-capture, et de décors ordinaires. Warcraft : Le commencement ressemble à un vulgaire patchwork d’heroic fantasy, qui expédie bien trop vite le peu d’éléments satisfaisants disponibles sans même offrir de beaux frissons côté action. Lorsque le climax se transforme en prologue d’une éventuelle suite espérée par le studio, toute la faiblesse du blockbuster devient alors évidente.

26.05.2016

2

Votre note

Commentaires

Vous devez vous identifier pour déposer vos commentaires.

Login & Enregistrement

youssi00

il y a 4 ans

Super filmmmm à voir !!


hal11

il y a 4 ans

Pas beaucoup de finesse dans ce premier film tiré du jeu vidéo, mais on pouvait s'attendre à tellement pire pour cette adaptation que personnellement j'ai envie de lui attribuer un 4. Pour ce qui est des points positifs, les effects spéciaux et la qualité de l'univers fantastique sont à souligner (on pouvait l'espérer avec Blizzard, et pas de déception à ce niveau). Le rythme de ce long-métrage est également bien dosé (il faut aimer l'action, évidemment). Les acteurs sont pour leur part plutôt corrects. Par contre, j'ai trouvé que le montage était très perfectible (il y a des moments où on passe d'une scène à l'autre sans aucune fluidité et où l'action s'enchaîne sans logique, c'est clairement désagréable) et il y a, comme trop souvent dans ce genre de film, beaucoup trop de lieux communs. Bref, le public ciblé est véritablement les adolescents et les jeunes adultes, davantage ceux qui ont grandi avec World of Warcraft que ceux qui ont passé leur jeunesse sur Warcraft II. :-)Voir plus


bendina_rismaya

il y a 4 ans

woooooowww


Autres critiques de films

Justice League

Sorry We Missed You

Douleur et gloire

God Exists, Her Name is Petrunya