La Nuit au Musée: le Secret des Pharaons Royaume-Uni, Etats-Unis 2014 – 98min.

Critique du film

La Nuit au musée : Le Secret des pharaons

Critique du film: Geoffrey Crété

Egypte, 1938. Lorsque plusieurs archéologistes découvrent la tablette d'Ahkmenrah, ils sont prévenus que leur trouvaille va déclencher la fin. New York, de nos jours. Après une soirée mondaine qui tourne au désastre dans l’enceinte du musée, Larry Daley découvre que la corrosion commence à abîmer la fameuse tablette, qui redonne vie aux créatures du musée. L’enquête de Larry le mène au British Museum, où il va chercher à retrouver les parents d'Ahkmenrah afin de sauver la magie de la tablette…

Inutile de s’évertuer à dénigrer La Nuit au musée : Le Secret des pharaons. Arrivé au bout du rouleau dans ce troisième épisode, la franchise de Ben Stiller, qui s’offre ici un deuxième rôle de débile, continue de se répandre en simagrées numériques, grossièrement montées sur une intrigue cousue de fil blanc qui ne cherche rien d'autre que contenter son public conquis d’avance. Un combat contre des serpents géants remporté grâce à un défibrillateur, un affrontement dans un tableau d’Escher, un cameo de Hugh Jackman qui chante, ou encore une course contre la lave dans Pompéi, terminée par la pisse d’un singe devenu titanesque : le film de Shawn Levy vise sans nuance l’innocence des plus faibles pour surfer sur le curieux succès de la saga. Avec un intérêt toutefois : il marque la dernière apparition de Robin Williams, qui reprend humblement son rôle de Théodore Roosevelt en arrière-plan. Confortons-nous dans l’idée qu’il reviendra une ultime fois dans Absolutely Anything du Monthy Python Terry Jones, où il a prêté sa voix à un chien.

09.02.2015

1

Votre note

Commentaires

Vous devez vous identifier pour déposer vos commentaires.

Login & Enregistrement

kuroineko

il y a 6 ans

Bon film à regarder


alfred_scola

il y a 6 ans

Eddie Redmayne est magistral. Il est Stephen Hawking!
Le film est merveilleux et l'histoire de Hawking une vraie leçon de vie et d'optimisme. Une ode au cerveau humain en dépit et contre tout. Une ode à l'amour car sans sa femme à ces côtés, on se demande si la rage de vivre et l'intelligence supérieure de ce grand mathématicien auraient suffit.
Son livre "A Brief History of Time" est un must.Voir plus


vincenzobino

il y a 6 ans

4.5 : Un troisième et dernier volet dans la continuité des 2 premiers avec ses originalités et surtout un nouveau sentiment venu.

J'avais visité le musée d'histoire naturelle new-yorkais en 2006 lors du tournage du premier volet (la salle égyptienne était inaccessible). Ce dernier m'avait déçu par un côté trop gamin et le fait qu'on avait du mal à intégrer cette magie voulue (note de 3). Le second opus (et je sais je suis minoritaire) m'avait enchanté grâce à Amy Adams flamboyante et des effets visuels bien plus forts (notamment la séquence avec Lincoln) et le désir de visiter le Smithsonian institute est toujours présent (note de 5).

Ce troisième opus monte encore plus haut niveau effets visuels (notamment une séquence picturale phénoménale) et y ajoute une grosse dose d'autodérision (avec la présence d'une star hollywoodienne dans son propre rôle et une mémorable séquence à la clé) et surtout de tendresse (grâce à Robin Williams qui, pour son dernier film, nous offre une ultime scène phénoménale résumant la carrière de cet acteur de génie et qui procura quelques frissons dans la salle).

On pourrait regretter l'incursion d'un nouveau personnage féminin irritant ainsi que 2-3 scènes sensiblement longues, mais la mission divertissement est fort bien réussie. Idéal pour une fin de journée (ou de semaine) de travail...

PS : @ films pour enfants, les conseils sont certes bienvenus et tout à fait justes mais dommage de raconter la quasi intégralité du film (à mon avis)Voir plus


Autres critiques de films

Mourir peut attendre

Le Dernier Duel

Dune

Supernova