L'exorcisme de Hannah Grace Etats-Unis 2018 – 85min.

L'exorcisme de Hannah Grace

Critique du film

Démon de l’ennui

Sven Papaux
Critique du film: Sven Papaux

Ex-policière, marquée par la perte de son coéquipier, Megan Reed (Shay Mitchell) reprend son souffle quand elle accepte une place de travail dans une morgue. Mais une nuit, elle reçoit un colis peu ragoûtant : le corps mutilé d’une femme nommée Hannah Grace. À la minute où le corps est entré dans l’établissement, des événements anormaux et une série de meurtres vont plonger Megan dans une nuit d’horreur. Un démon est entré.

L’Exorcisme de Hannah Grace débute par une séance… d’exorcisme. Classique, avec des prêtres, de l’eau bénite et une jeune femme attachée, encline à une souplesse inhumaine. La voix d’outre-tombe et terrifiante du démon commence à envelopper la pièce : « je possède ta fille à jamais », lance le démon au père de Hannah, présent pendant l’exorcisme. Grainger (Louis Herthum) prend une décision : muni d’un coussin, il n’hésite pas à l’étouffer, pensant que le démon s’en ira avec elle. Loin s’en faut, puisqu’il sommeille en Hannah. On pense rapidement au film The Jane Doe Identity, mais ce dernier est de bien meilleur acabit que le cas Hannah Grace. Tout est mécanique, tout est prévisible. On se laisse happer par le début, par une bribe d’horreur suggérée, par l’incertitude des lumières automatiques qui forment…un crucifix, avant de décrocher.

Un lieu étrange, qui fait froid dans le dos. Mais la tension s’arrête là. La mécanique horrifique s’enraye lourdement, sombrant dans l’ennui total. L’Exorcisme de Hannah Grace est (encore) un ton en dessous de la La Nonne. Encore plus formaté et moins terrifiant. Un film d’horreur popcorn, articulé autour de jumpscares prévisibles, saupoudré d’une narration monotone. Une histoire qui tient sur deux pages de scénario, dénuée de fougue et de maîtrise. Un film superficiel, manquant de rythme et de terreur, de tout, en somme !

En bref !

Tout est boursoufflé. La médiocrité et le manque cruel de caractère font de l’Exorcisme de Hannah Grace une vraie catastrophe. À l’heure où les films du genre La Nonne cartonnent au box-office, les studios en raffolent et se dépêchent de produire un faible cinéma d’horreur, mais qui rapporte. À bon entendeur.

04.12.2018

1.5

Votre note

Commentaires

Vous devez vous identifier pour déposer vos commentaires.

Login & Enregistrement

Autres critiques de films

Mortal Engines

Le Grinch

Bohemian Rhapsody

Les Animaux fantastiques : Les Crimes de Grindelwald