Stan & Ollie Canada, Royaume-Uni, Etats-Unis 2018 – 98min.

Stan & Ollie

Critique du film

Une lettre d’amour au cinéma

Prescilia Correnti
Critique du film: Prescilia Correnti

Stan & Ollie c’est l’histoire d’un duo iconique du théâtre et du cinéma muet plus connu sous le nom de Laurel et Hardy. C’est aussi l’histoire d’un couple incroyablement charismatique qui a su traverser les générations. Plus que tout c’est l’histoire d’un tandem devenu culte au fil des siècles, qui nous a fait rire, pleurer, tomber amoureux. Bref, qui nous a fait grandir tout simplement. Un film à l’image de cette histoire fantastique.

Tout comme les grands films qui rendent hommage à une célébrité, le drame comique réalisé par John S. Baird allie humour, pathos, et nous fait rire autant qu’il nous fait pleurer. Car Stan & Ollie ce n’est pas seulement un biopic simpliste sur la vie de deux monuments du cinéma, c’est surtout une lettre ouverte remplie d’amour, de tendresse et de mélancolie sur des souvenirs passés.

Il faut applaudir la prestation formidable de John C. Reilly, dans le rôle d’Olivier Hardy, et de Steeve Coogan, dans la peau de Stan Laurel. Lesquels n’auraient clairement pas aussi bien joué sans le scénario inventif de Jeff Pope, co-réalisateur de Philomena, qui décrit avec habileté l’étrange couple que formait le binôme d’humoristes. Tantôt unis professionnellement, tantôt séparés personnellement, Laurel et Hardy éprouvent pourtant comme une sorte d’attirance inexplicable l’un envers l’autre, qui les pousse sans cesse à se retrouver. C’est émouvant, inspirant, criant de vérité et sincèrement poignant. Plus que tout, le long-métrage nous permet de saisir ce qui les a rendu si grands, si adulés.

Enfin, Stan & Ollie n’aurait pas été ce très bon film sans le travail d’orfèvre de la directrice de la photographie, Laurie Rose, qui exploite à merveille et avec une grande précision les prises de vues étendues, en particulier lors d’une séquence d’introduction grandiloquente. En somme, tout est assuré lors de la production et de la réalisation pour que les deux stars du plateau, John C. Reilly et Steeve Coogan puissent incarner au mieux leurs personnages, voir plus, les transcender. Bien qu’il soit ardemment difficile, si ce n’est impossible, de les départager, nous avons quand même envie de dire un grand bravo à Steeve Coogan qui dépeint un portrait sincère et touchant de son personnage.

En bref !

Stan & Ollie est un long-métrage charmant, plaisant, qui est comme une bulle de douceur dans cette atmosphère cinématographique surchargée d’effets spéciaux, de CGI et de faux-semblants. Parfois, se reconnecter avec l’essentiel, ça a du bon.

15.05.2019

4.5

Votre note

Commentaires

Vous devez vous identifier pour déposer vos commentaires.

Login & Enregistrement

CineFiliK

il y a 7 mois

“Les feux de la rampe”

En 1937, les fameux Laurel et Hardy sont les rois de la comédie, adulés de par le monde. 16 ans plus tard, les salles sont vides et le cinéma se détourne d’eux. Le temps est aux adieux.

Filmés de dos, Stan et Oliver se préparent à entrer dans la lumière. Le reflet que renvoient les miroirs de la loge qui leur font face est celui de leur partenaire. L’un est l’autre. A l’écran, le duo se fait couple, montré main dans la main, sur un lit ou le pont d’un bateau. Mais les attaches sont devenues chaînes. Scènes de la vie conjugale pour ce ménage en crise et au bord de la rupture. « Je nous aime », affirme Stanley, tête pensante et moteur. « Mais tu ne m’aimes pas moi », déplore le brave Ollie.

Aujourd’hui, les facéties du tandem ont pris la poussière et peinent à dérider le spectateur, à l’image de cette jeune assistante, impassible face aux pitreries de Laurel. Les épouses aimantes, grande blonde trop sûre d’elle et brune minuscule à la voix de crécelle, s’avèrent plus amusantes que leur mari respectif. Le film hommage joue la carte de la nostalgie, mais ne parvient que tardivement à susciter de l’émotion. Une dernière danse avant que ne s’éteignent définitivement les projecteurs. Laurel et Hardy ne sont plus que des silhouettes de légende planant sur le cinéma et son histoire.

5.5/10Voir plus

Dernière modification il y a 7 mois


Eric2017

il y a 8 mois

Ils sont tellement vrais que ça m'a ému. Un film très touchant racontant leur dernière tournée en GB et IR et qui finalement, après quelques ajustements, a été un véritable succès. Ce duo comique hors du commun c'est aussi l'histoire d'une amitié que j'ai très bien ressenti dans ce film. Bravo d'avoir osé faire ce film qui est très réussi. (G-07.03.19)Voir plus


Autres critiques de films

Le Mans 66

Joker

Midway

Retour à Zombieland