Aurore France 2017 – 89min.

Aurore

Critique du film

Aurore

Critique du film: Geoffrey Crété

Aurore, la cinquantaine, est un peu dépassée par sa vie. Séparée, ménopausée, elle apprend qu’elle va être grand-mère et décide de quitter son travail sur un coup de tête. Alors qu’elle tente de retrouver un emploi, d’assumer une vie libre, d’assurer son rôle de mère, le hasard remet sur sa route Totoche, un amour de jeunesse. Des retrouvailles qui vont la chambouler, et lui redonner l’envie de se battre.

Aurore a un charme certain, et Agnès Jaoui y est pour beaucoup. Dans un rôle de femme vive et déconcertante écrit à sa mesure, l’actrice porte le film de Blandine Lenoir sur ses épaules. Et elle est à l’image de la réussite en demi-teinte de cette comédie dramatique, qui amuse, touche, mais ne surprend pas. Aurore relève plus de l’assemblage de scènes plus ou moins réussies, construites autour d’un vague prétexte, que d’une histoire satisfaisante. Il y a parfois des moments irrésistibles (notamment les seconds rôles, comme Laura Calamy), des séquences percutantes (lorsque les fesses d’Aurore attirent l’attention d’un inconnu dans la rue), et des scènes souvent simplistes (les portes automatiques qui ne s’ouvrent pas). Le thème du féminin au cœur du film est fort, et abordé avec beaucoup d’humour et de sensibilité, mais il aurait gagné en profondeur en étant véritablement inclus dans une histoire plus exigeante. Aurore reste donc un petit film, aux petites émotions.

19.06.2017

3

Votre note

Commentaires

Vous devez vous identifier pour déposer vos commentaires.

Login & Enregistrement

Autres critiques de films

Wonder Woman

Baywatch: Alerte à Malibu

Pirates des Caraïbes: La vengeance de Salazar

La Momie