News13. September 2017

FFFH - Les critiques du Jury des Jeunes se préparent pour l’édition 2017.

FFFH - Les critiques du Jury des Jeunes se préparent pour l’édition 2017.
© Aurore - De Blandine Lenoir avec Agnès Jaoui

Cette année encore, le Festival du Film Français d’Helvétie (FFFH) permettra à de jeunes cinéphiles (de 15 à 25 ans) de confronter leurs sensibilités à cinq films appartenant à la Sélection du FFFH. Entre “Le Redoutable” de Michel Hazanavicius ou encore “L’Atelier” de Laurent Cantet, l’exercice s’annonce passionnant et en attendant la publication des meilleurs papiers, faisons le point ensemble sur cette édition 2017.

Présidé par l’écrivain, journaliste et réalisateur Thierry Luterbacher, Astrid Dario Vassé, Rachel Labra, Jascha Liechti, Gino Rösselet et Bérénice Tinguely composeront le Jury des Jeunes 2017. La critique est un art délicat, exigeant et sincère; un exercice de la transcription des émotions que cinq jeunes découvriront à travers de grands pontifes du cinéma francophone, voyez plutôt.

L’Atelier de Laurent Cantet

Présenté à Cannes dans la sélection Un Certain Regard, “L’Atelier” de Laurent Cantet évoque une jeunesse aveuglée. C’est un film noir et politique dans lequel Marina Foïs interprète le rôle d’un auteur de polar chargé d’animer un atelier d’écriture. Le réalisateur d’”Entre les murs” ne cesse d’explorer la jeunesse et offrira à ce nouveau Jury une aire de réflexion fascinante.

Le redoutable de Michel Hazanavicius

Entre légèreté pop et les divagations politiques de Jean-Luc Godard, Michel Hazanavicius adapte librement un roman d’Anne Wiazemsky, ex-femme du pionnier de la nouvelle vague. Louis Garrel campe le rôle du réalisateur iconique et Stacy Martin celui de la compagne, muse et actrice. Présenté à Cannes en compétition officielle, le film repart bredouille mais reste néanmoins l’une des sorties marquantes de 2017.

Jeune Femme de Léonor Serraille

Sélectionné à Cannes dans la catégorie Un certain Regard, Léonor Serraille et son actrice Laetitia Dosch auront indéniablement marqué le festival. Des personnages aux émotions aléatoires, paumés mais valeureux. Un film sur l’émancipation, le couple et le besoin de s’(ré)inventer. Une source d’inspiration évidente pour nos critiques en herbe.

Aurore de Blandine Lenoir

Agnès Jaoui incarne avec un drôlerie une cinquantenaire en passe de devenir grand-mère, entre deux emplois, et dont le chemin recroisera un vieil amour de jeunesse. La réalisatrice Blandine Lenoir aborde le thème du féminin avec humour et sensibilité, à l’image de son actrice.

M de Sara Forestier

La réalisatrice et actrice déjà distinguée par deux Césars, met en scène l’emblématique Jean-Pierre Léaud et l’humoriste Redouanne Harjane dans une histoire détonante. Plus discret, le film n’en reste pas moins le dernier concurrent en lice pour le précieux sésame décerné par les cinq critiques de l’édition 2017 du Jury des Jeunes.

Polina, danser sa vie de Angelin Preljocaj & Valérie Müller remportait en 2016 le prix du Jury des Jeunes.

Pour plus d’informations rendez-vous sur le site du FFFH. Les critiques seront publiées très prochainement sur Cineman.ch.


Commentaires 0

Vous devez vous identifier pour déposer vos commentaires.

Login & Enregistrement