Je suis mort mais j'ai des amis Belgique, France 2015 – 96min.

Critique du film

Je suis mort mais j'ai des amis

Critique du film: Geoffrey Crété

Alors qu’il s’apprête à décoller vers les Etats-Unis pour entamer une tournée, le groupe de rock belge Grand ours perd son chanteur, Jipé. Sous le choc, les membres du groupe découvrent alors que leur meilleur ami leur avait caché un détail de taille : il était en couple depuis cinq ans avec Dany, un militaire. Déterminé à partir en tournée malgré les événements, Yvan pousse le groupe à s’envoler vers l’Amérique, sans se douter que Dany a décidé de les suivre afin de répandre les cendres de celui qu’il aimait avec ses meilleurs amis…

Un road movie belge avec Bouli Lanners à la tête d’un groupe de vieux rockeurs décalés : le programme de Je suis mort mais j’ai des amis a de quoi faire suer les allergiques aux leçons de vie ordinaires sur la marginalité, l’amitié et la liberté. Le film des frères Guillaume et Stéphane Malandrin respecte donc le cahier des charges, avec son lot de séquences décalées et personnages hallucinés, mais pas que : puisque très vite, la destination compte bien moins que le voyage, le film se suit avec un plaisir certain, grâce à l’énergie communiquée par une mise en scène irrésistible, une trajectoire surprenante et une belle troupe de comédiens, avec notamment un fabuleux Wim Willaert en névrosé léthargique.

06.07.2015

3

Votre note

Commentaires

Vous devez vous identifier pour déposer vos commentaires.

Login & Enregistrement

vincenzobino

il y a 5 ans

Original "joyeuses funérailles" a la sauce wallone.

Vu en totale inconnue, je me demandais quel serait le ton du film: émotionnel tel Alabama Monroe, loufoque ou spirituel. Si les 3 aspects sont bien présents au moins un moment ou l'autre, c'est bien l'aspect comique qui l'emporte:
- par des situations toutes plus hilarantes les unes que les autres, que ce soit l'enterrement proprement parlé ou le périple en découlant. Toute prise au sérieux est ici bannie. On est parfois même proche de la série B
- par le charme des protagonistes tous plus fous les uns que les autres et également touchants, notamment les deux doux dingues.

Se laisse tout a fait voir, particulièrement si vous avez besoin de vous remonter le moral ou que votre journée de travail vous ait "vidé".
PS: je confirme le hahaha Seemleo, surtout avec la scène finale jubilatoire et le fait de penser à ce qu'il se passe(rait) derrière. Je l'attendais à l'issue du générique. En vain ...Voir plus


seemleo1

il y a 6 ans

Quel bonheur pour l'aération de la tête que ce petit film belge après toutes les holywooderies estivales aux scénarios prêts à porter. Voilà des personnages hauts en couleurs, attachants et pied-nickelisés dont on suit le road movie avec délectation, joie et rires. Des dialogues naturalistes sont soulignés par une mise en scène soignée et ludique. Les paysages près de Montréal (spoiler : ha ! ha !), où même les sapins se gondolent, reposent l'esprit. On quitte nos touristes improbables avec regret et on sort du cinéma la banane aux lèvres.Voir plus


Autres critiques de films

Fast & Furious 9

Jungle Cruise

The Suicide Squad

Un homme en colère (Wrath of Man)