Habemus Papam France, Italie 2011 – 102min.

Habemus Papam

Critique du film

Habemus Papam

Critique du film: Constantin Xenakis

Comédie de Nanni Moretti dans laquelle un psy tente de soigner un cardinal dépressif fraîchement élu Souverain Pontife.

Le Conclave vient d'élire un nouveau Pape en la personne du Cardinal Melville. En proie en doute face à la tâche qui l'attend, celui-ci panique et sombre dans la dépression au point que les autres membres du Vatican décident de faire appel à un psychanaliste, alors que les fidèles et les médias du monde entier piaffent d'impatience de connaître l'identité du nouveau Souverain Pontife. Après une première séance avec ce Pape déprimant, le psy athée apprend qu'il ne pourra sortir du Vatican que lorsque le Saint-Père sera guéri et aura enfin pris ses fonctions. Il se trouve que ce dernier s'est échappé du Vatican et qu'il ère, incognito, dans les rues de Rome...

Ereinter la psychanalyse ou l'Eglise Catholique est un sport international pratiqué par bon nombre de médias et de cinéastes depuis plusieurs années. Se contentant d'égratigner à peine ces deux institutions, Nanni Moretti évite intelligemment ce piège en mettant en scène une comédie subtile et lumineuse dans laquelle s'alternent des scènes désopilantes, des séquences poétiques et des moments de grande tendresse. Un bijou de film!

25.08.2013

4

Votre note

Commentaires

Vous devez vous identifier pour déposer vos commentaires.

Login & Enregistrement

vlecou

il y a 7 ans

Film très lent qui malgré un très grand Michel Piccolli a du mal à passionner


vanessabcn

il y a 7 ans

Je suis sortie du film le sourire au lèvres. Nanni Moretti sait nous faire rire. Mais après coup, je trouve que c'est dommage de ne pas avoir montré un peu plus le parcours du Pape (Piccoli sublime) et son rapport à la psychanalyse. Les scènes de Nanni Moretti au Vatican prennent trop de places dans le film. Enfin,on passe un bon moment, à voir!Voir plus


romain_t

il y a 7 ans

Dans l'ensemble j'ai aimé ce film. D'abord son sujet, c'est vraiment intéressant de confronter un pape face au doute. D'ailleurs Michel Piccoli est magnifique. C'est son parcours qui m'a le plus intéressé. Je trouve cependant un déséquilibre entre son histoire (scènes d'errances dans Rome fort belles) et l'intervention de Nanni en psychiatre au Vatican qui du coup me semble prendre trop de place. Ensuite, il a vraiment le sens de l'humour et j'aime la légèreté qui porte le film. On en sort donc avec le sourire et une vraie réflexion sur la foi, la psychanalyse et cette drôle d'institution qu'est le Vatican!Voir plus


Autres critiques de films

Aladdin

Séduis-moi si tu peux! – Long Shot

Rocketman

John Wick: Chapter 3 – Parabellum