The Old Oak Belgique, France, Royaume-Uni 2023 – 114min.

Cineman Movie Charts

Exclusivité Cineman: Rejoignez le plus grand jury cinéphile de Suisse et avec un peu de chance, vous irez bientôt au cinéma gratuitement!

  • chef-d'oeuvre
  • bon
  • moyen
  • passable
  • consternant

5

4

3

2

1

15

11

4

0

3

4.1

33 Avis des internautes

Votre note

Commentaires

Vous devez vous identifier pour déposer vos commentaires.

Login & Enregistrement

CineFiliK

il y a 4 mois

“Chêne de solidarité”

Une bourgade sinistrée du nord de l’Angleterre accueille des réfugiés syriens, chassés par la guerre. De quoi échauffer les quelques esprits chagrins qui se réunissent autour de pintes dans le « Old Oak », pub vétuste tenu comme il le peut par TJ Ballantyne.

On connaît bien le refrain triste de Ken Loach, mélodie grinçante qui dénonce film après film la misère sociale ambiante. Chômage, désœuvrement, malnutrition, xénophobie, suicide, maisons abandonnées, rachetées pour une bouchée de pain par des spéculateurs étrangers, mines, écoles et paroisses fermées. Mais que fait le gouvernement ? Seul lieu de rencontre encore accessible, ce bar croulant, phare fragile au milieu du marasme. Le décor de ce monde où chiens et amis de toujours s’entre-dévorent est posé et pesant. Noir, c’est noir, mais il y a une lueur d’espoir. A 87 ans, le réalisateur veut encore y croire. Yara, jeune migrante, poussera la porte du troquet et se rapprochera de son mutique propriétaire, en reprenant la devise : « Quand on mange ensemble, on reste ensemble ». Entre gris clair et gris foncé, se réuniront dans la peine ceux qui ont tout laissé derrière eux et ceux qui n’ont pas grand-chose à leur offrir. Ainsi peut se renforcer un véritable chêne de solidarité.

(7.5/10)Voir plus

Dernière modification il y a 4 mois


Kino

il y a 5 mois

Très bon film en dépit de certaines longueurs et des deux scènes finales complètement disproportionnées, voire risibles.

Dans une petite ville appauvrie du nord de l'Angleterre, les habitants sont, tout au mieux, aussi démunis que les réfugiés musulmans qu'on vient loger parmi eux. L'élan de solidarité des uns est mal vécu par les autres et le seul pub encore ouvert dans la bourgade donne son nom au film et en devient presque le personnage principal. La confrontation pacifique est filmée avec beaucoup de sensibilité et de compréhension pour les deux clans et le film braque la lumière sur l'indigence matérielle et psychologique de part et d'autre. 

Grâce à plusieurs jolies scènes et de très bonnes idées (la place accordée à l'appareil photo, l'histoire de la petite chienne, les photos projetées sur une musique de oud en direct, etc.) ainsi qu'au jeu excellent des 2 acteurs principaux, The oak tree est, tout compte fait, un film à voir.Voir plus


Eric2017

il y a 5 mois

Ken Loach est LE spécialiste du film montrant le réalisme social. Apolitique, il révèle néanmoins à quel point les gouvernements sont à côtés de la réalité. Dans ce dernier film il démontre toutes les difficultés d'accueillir et de vivre avec des immigrés. Un film d'une grande sensibilité, et d'une grande chaleur humaine. Le tout se passant en Grande Bretagne avec des décors naturels qui sentent le charbon et la pinte de bière. Un tout grand film où tous les interprètes British viennent du nord de l'Angleterre pour un souci de crédibilité. Dave Turner tenancier du Pub est vraiment excellent. (G-29.10.23)Voir plus

Dernière modification il y a 5 mois


Watchlist