CH.FILM

Une histoire provisoire Luxembourg, Suisse 2022 – 85min.

Cineman Movie Charts

Exclusivité Cineman: Rejoignez le plus grand jury cinéphile de Suisse et avec un peu de chance, vous irez bientôt au cinéma gratuitement!

  • chef-d'oeuvre
  • bon
  • moyen
  • passable
  • consternant

5

4

3

2

1

6

2

0

1

1

4.1

10 Avis des internautes

Votre note

Commentaires

Vous devez vous identifier pour déposer vos commentaires.

Login & Enregistrement

bustan

il y a 19 jours

L'idée de base est bonne et le réalisateur sait indiscutablement filmer. Pour le reste, les acteurs sont corrects pour certains, pitoyables pour d'autres, beaucoup de scènes sont très convenues, les dialogues manquent de naturel, les personnages sont un peu caricaturaux... Je n'ai pas tenu jusqu'au bout.Voir plus


Joe1970

il y a 1 mois

Avec une grande délicatesse Une histoire provisoire montrer les petits détails qui font que la vie en vaut la peine. Les maladresses de Sacha et Marjane liées aux différences culturelles nous font sourire. C’est un film profondément positif. On en sort content, malgré le fait que les deux protagonistes traversent une crise de vie. Sacha est en burn-out et ralentie pour se remettre en question. Le rythme du film colle parfaitement aux états d’âme des protagonistes. Il est à l’opposé de notre temps, du stress et de la surconsommation. (dire qu’il y a des gens qui regardent des séries en accéléré...). Les comédiens sont subtils et sublimes.Voir plus


CineFiliK

il y a 1 mois

“L’appartement”

Jaloux, Sacha quitte sa fiancée et tombe dans les escaliers. La jambe plâtrée, il s’installe dans l’ancien appartement de ses grands-parents proposé sur Airbnb. L’Iranienne Marjan, elle aussi en rupture, a également loué l’endroit.

La cohabitation était prometteuse, mais le réalisateur peine à se décider. Drame, fantaisie, romance interculturelle, ce huis-clos touche à tout sans vraiment s’imposer. D’éléments curieux – un voisin sénile, une jeune épicière adepte du rangement KonMari, un chat noir – découle une atmosphère fantomale. Les rêves de Sacha, publiciste sans inspiration, ressemblent à des fantasmes d’un autre âge. Il faut attendre le débarquement américain pour enfin secouer la neurasthénie ambiante. Ce n’est malheureusement qu’une apparition. La collocation iranienne, états-unienne et helvétique aurait dû provoquer plus d’étincelles, telle une auberge espagnole. Mais lorsqu’on touche aux différences profondes ou à la politique, le film s’empare de la télécommande et éteint l’écran. En quête de sens et de foyer, les personnages préfèrent s’en aller. Ils laissent derrière eux une histoire provisoire qu’on finira par oublier.

(5.5/10)Voir plus

Dernière modification il y a 1 mois


Watchlist