Le Dernier Duel Royaume-Uni, Etats-Unis 2020 – 152min.

Cineman Movie Charts

Exclusivité Cineman: Rejoignez le plus grand jury cinéphile de Suisse et avec un peu de chance, vous irez bientôt au cinéma gratuitement!

  • chef-d'oeuvre
  • bon
  • moyen
  • passable
  • consternant

5

4

3

2

1

6

8

1

2

2

3.7

19 Avis des internautes

Votre note

Commentaires

Vous devez vous identifier pour déposer vos commentaires.

Login & Enregistrement

CineFiliK

il y a 1 mois

“Notre Dame”

Dans la France féodale du XIVe siècle, Dame Marguerite accuse l’écuyer Jacques Le Gris de l’avoir violée. Afin de laver son honneur, son époux Jean de Carrouges provoque l’agresseur supposé en duel. S’il est vaincu, sa femme sera condamnée au bûcher. En vertu de la justice divine, une défaite signifie le mensonge.

Une amitié de longue date, forgée sur les champs de bataille. Mais le temps a révélé les rancœurs. Jean le blond balafré à la coupe mulet est méprisé par le comte et sa cour, déchu de ses titres et terres espérés. Analphabète, il n’a pour richesses premières que sa loyauté, sa rage de vaincre et sa très belle. Face à lui, Jacques le fataliste, grand ténébreux, manie la langue et les chiffres avec aisance. Séducteur dans l’âme, il aime rattraper celles qui le fuient. Au centre de l’échiquier, une reine non couronnée qui prend le risque de parler pour s’émanciper de ses cavaliers.

Deux hommes, une femme, trois vérités. A la manière de Rashōmon, le film d’Akira Kurosawa, chacun raconte successivement sa version des faits. Un bégaiement de l’histoire long mais maîtrisé qui permet de mieux cerner les enjeux entre honneur et justice, nuancés par le jeu des acteurs. Mais dans un monde où il n’y a pas de droit, mais uniquement le pouvoir des hommes, comment entendre le féminin ? Alors qu’à Paris, Notre Dame construit ses tours, l’Eglise toute puissante et le patriarcat ne cherchent qu’à faire taire la tentatrice et tuer Eve.

A plus de 80 ans, Ridley Scott n’a rien perdu de sa modernité. Soutenu par Ben Affleck et Matt Damon, tous deux au scénario et devant la caméra, il s’appuie sur un événement historique pour donner à ce drame médiéval une portée contemporaine. La violence des scènes de combat reflète celle infligée aux femmes : « Que portiez-vous ce jour-là ? », « Vous sentez-vous coupable d’avoir été violée ? », « « Y avez-vous pris du plaisir ? » Des questions pernicieuses balancés par des porcs à la marguerite effeuillée sans son consentement. Si le Moyen Âge n’avait rien de tendre, notre époque reste brutale. Le père de Thelma et Louise en a bien conscience et l’exprime à sa manière.

(7.5/10)Voir plus

Dernière modification il y a 1 mois


Watchlist