SamSam France 2019 – 72min.

Critique du film

Le pouvoir de l’amitié

Sven Papaux
Critique du film: Sven Papaux

Après une bande-dessinée et une série télévisée, le petit SamSam va pouvoir s’envoler vers la grande toile. Tanguy de Kermel adapte les récits du petit super-héros de 6 ans.

Il vit avec ses parents et son petit ourson SamNounours, sur la Samplanète. Le petit super-héros en herbe tente de trouver son super pouvoir, ce qui le rendra unique. À travers ses explorations galactiques à bord de sa SamSoucoupe, SamSam commence à s’impatienter: quand va-t-il découvrir son super pouvoir? Affecté par les moqueries de ses camarades et les interrogations de ses parents, il rencontre une mystérieuse jeune fille prénommée Méga. Cette dernière lui assure qu’elle peut lui faire découvrir son pouvoir qu’il désire tant.

Les personnages pensés et créés pas Serge Bloch ont eu une belle trajectoire; après plus de 90 épisodes télévisés sur France 5, le cinéma leur ouvre ses portes grâce à l’adaptation d’Alexandre Reverend et la réalisation de Tanguy de Kermel. L’univers coloré et cosmique de SamSam déballe une animation différente des dernières productions américaines racées à la sauce Pixar. Une palette de couleurs rendant les décors imaginaires, voire même hilarants. Les plantes et les créatures étranges peuplent une galaxie imaginaire.

Tanguy de Kermel essaie de planter le décor rapidement avant d’arriver au véritable message: les meilleurs pouvoirs ne sont pas les plus spectaculaires. Le petit SamSam, dialoguant avec son SamNounours, évoque ses inquiétudes devenues incessantes; à savoir que ses camarades profitent de leurs pouvoirs et profitent de «froisser» le petit SamSam, lui sans le moindre pouvoir. Mais son ouverture d’esprit, sa propension à partager ses connaissances et sa capacité à nouer des relations amicales lui démontrent par a+b qu’il est un petit garçon doté d’un pouvoir sublime: l’amitié. Belle évocation du partage, au milieu des séquences rigolotes et des créatures confectionnant des cookies à base de crottes de mouche, tout comme celles qui sont moins gentilles.

Mettant en exergue les qualités humaines, le film développe des sujets intéressants pour la compréhension de tous et surtout des plus petits. S’attarder sur ces qualités humaines font de l'œuvre de Tanguy de Kermel un film d’animation didactique, frais et humoristique pour les petits et les grands.

En bref!

Les vaisseaux spatiaux, une galaxie telle une explosion de couleurs fluorescentes. SamSam reprend le flambeau du petit écran avec douceur et attachement, pour conter une histoire qui tourne en dérision la méchanceté.

30.01.2020

3

Votre note

Commentaires

Vous devez vous identifier pour déposer vos commentaires.

Login & Enregistrement

Autres critiques de films

Dark Waters

Tenet

Adieu les cons

Yakari, La Grande Aventure