Sonic the Hedgehog Japon, Etats-Unis 2019 – 99min.

Critique du film

L'héritage Sega dans un écrin teenage

Théo Metais
Critique du film: Théo Metais

À l’heure du tollé critique écumé par les films Cats, ou Le voyage du Dr. Dolittle, la CGI déchante à feux doux et se prend de sacrés coups dans la cafetière. Sonic the Hedgehog lui-même n’aura pas échappé à quelques retouches après ses premières sorties en salles, alors c’est peu dire que les attentes étaient minces, et contre toute attente, la comédie en live action de Jeff Fowler est étonnamment kitch et légère.

Depuis sa plus tendre enfance, Sonic fuse à la vitesse supersonique pour échapper aux rapaces qui lui voudraient du mal. Toujours accompagné de ses précieux anneaux, Sonic a la possibilité de passer d’un monde à l’autre, et le hérisson a élu domicile sur Terre. Isolé du monde, il vit dans l'indifférence générale de peur de se faire attraper, et alors qu’il s’essaye un soir au baseball, sa puissance mettra à mal l’électricité de sa bourgade. Dès lors le Dr. Ivo Robotnik (Jim Carrey) le pourchasse, et Sonic s’embarque dans une (més)aventure rocambolesque avec son nouveau partenaire, le policier du coin, Tom Wachowski (James Marsden).

Le moins que l’on puisse dire c’est que Sonic the Hedgehog revient de loin. En effet, le visuel, controversé, de Sonic fut le bastion du long-métrage qui lui est consacré. Alors que le hérisson a croisé le fer avec les fervents défenseurs de son design originel, Jim Carrey lui-même s’est étonné que le film soit retouché pour satisfaire son audience, décalant d’ailleurs la sortie de plusieurs mois. Le public parle et les studios s'attellent; aussi fascinante que discutable, la puissance de l'Agora digitale est prodigieuse, et le résultat final est finalement une agréable surprise.

Si beaucoup de bruit aura été fait sur son design, c’est en réalité ailleurs que le métrage séduit. En effet, la symbiose du hérisson et du flic interprété par James Marsden (jadis Cyclops chez les X-Men) est assez immédiate. Jim Carrey en Dr. Ivo Robotnik, certes loin de ses grands rôles, régale néanmoins par sa démence technologique burlesque et il lui faudra environ une seconde et demie, lors de son entrée en matière, pour vous décrocher la mâchoire. Certes l’histoire est orchestrée sur un ramassis de clichés en tout genre au milieu d’une famille idéale d’un genre leaflet Ikea, et pourtant Jeff Fowler révèle un métrage feel good à la morale adolescente rafraîchissante. La scène à l’emporte-pièces de l’autoroute surprend par sa drôlerie inattendue, jusque dans son final, très honorable. Sonic the Hedgehog brasse large pour séduire un jeune public et éponge quelques raccourcis d'écriture et pourtant, dans sa catégorie de buddy-movie teenage, l’éternel hérisson nous raconte une tendre et douce histoire d’amitié.

Pas sûr que les fans du jeu vidéo originel n’y retrouvent leur Sonic d’antan, ni même le goût séduisant du vintage. Évidemment l’héritage de Sega est ici lissé dans un écrin de facilité scénaristique, la promesse d’une aventure de laquelle tout le monde ressortira indemne (ou presque). Pourtant, Sonic the Hedgehog fait preuve d’une sincérité appréciable avec son audience. Loin d’un dégorgement de SF aberrant dans Pokémon : Détective Pikachu, et d’une platitude vocale signée Ryan Reynolds, Sonic the Hedgehog révèle des prétentions visuelles moindres et se concentre sur son intrigue, très honorablement câblée et drôle, sans se perdre dans la lourdeur d’un humour infantilisant (clin d'œil au voyage du Dr. Dolittle). Aussi la bestiole en duel avec Jim Carrey est d’un magnétisme surprenant. Mangé de ses mimiques légendaires, l’acteur y est pour beaucoup!

En bref!

Il y avait beaucoup à craindre, et pourtant Sonic the Hedgehog révèle un buddy movie teenage et feel good à la morale attendrissante.

12.02.2020

3

Votre note

Commentaires

Vous devez vous identifier pour déposer vos commentaires.

Login & Enregistrement

dono80300

il y a 5 jours

Franchement , un super Film , l'histoire est certe simpliste ( comme dans Sonic Forces ) mais elle reste tres bien , et j'ai adorer Jim Carrey en Eggman , ce qui m'a un peu déranger , c'est le manque d'action et surtout la VF pourris de Sonic.

Mais sinon a part ça , c'est un super Film Sonic et la fin indique qu'il y aura surement une suite.
J'espère vraiment que ce sera le cas.Voir plus


dono80300

il y a 5 jours

Franchement , un super Film , l'histoire est certe simpliste ( comme dans Sonic Forces ) mais elle reste tres bien , et j'ai adorer Jim Carrey en Eggman , ce qui m'a un peu déranger , c'est le manque d'action et surtout la VF pourris de Sonic.

Mais a part ça , un super Film a allez voir.Voir plus


dono80300

il y a 5 jours

Franchement un super Film , j'ai adorer Jim Carrey en Eggman et l'histoire ( bien que simpliste ) était très agréable , et surtout , j'ai été vraiment surpris et très ému par l'arrivée de Tails a la fin ( en plus , ils ont pris la doubleuse officiel et son design ressemble a 98% a celui des jeux vidéos , je me demande d'ailleurs pourquoi ils n'ont pas fait la même chose pour Sonic. )
Vraiment un super Film Sonic et j'espère vraiment qu'il y aura une suite.Voir plus

Dernière modification il y a 5 jours


Autres critiques de films

Bad Boys for Life

Le voyage du Dr. Dolittle

Birds of Prey (et la fantabuleuse histoire de Harley Quinn)

1917