Proxima France 2019 – 107min.

Cineman Movie Charts

Exclusivité Cineman: Rejoignez le plus grand jury cinéphile de Suisse et avec un peu de chance, vous irez bientôt au cinéma gratuitement!

  • chef-d'oeuvre
  • bon
  • moyen
  • passable
  • consternant

5

4

3

2

1

0

1

1

2

0

2.8

4 Avis des internautes

Votre note

Commentaires

Vous devez vous identifier pour déposer vos commentaires.

Login & Enregistrement

CineFiliK

il y a 1 mois

“Etoile de mère”

Spationaute émérite, Sarah est choisie pour intégrer le programme Proxima et sa mission spatiale d’une année. Il faut maintenant que cette mère divorcée anticipe la séparation d’avec Stella, sa fille unique de 8 ans.

Mise à l’épreuve du corps et de l’esprit, entraînement physique exigeant, maîtrises technologiques et linguistiques… Voler dans l’espace est un privilège rare, réservé aux plus assidus. Ceux qui sauront mettre entre parenthèses, voire sacrifier pendant un temps, leur vie sur terre.

Original et documenté, le film, les pieds sur terre, se concentre sur toute la préparation de la mission, abandonnant l’aventure interstellaire aux autres exemples du genre. Il s’intéresse également à la place des femmes dans ce monde d’hommes capables encore de proclamer en riant que la cuisine sera meilleure là-haut grâce à leur présence. Convaincante dans sa combinaison, Eva Green reste une maman un peu froide, tenue à distance par son métier. La petite Zélie Boulant-Lemesle lui fait face avec un naturel bienvenu. On assiste avec elle au décollage de la fusée, l’œil intéressé, mais sans la larme qui ferait la différence.

6.5/10
twitter.com/cinefilik
cinefilik.wordpress.comVoir plus


vincenzobino

il y a 1 mois

2.5: Interstella
Sara, une brillante spationaute, vient d’être sélectionnée pour la mission Proxima : rallier l’ISS et entreprendre des expériences permettant de rejoindre Mars. Accompagnée par l’Americain Mike et le Russe Anton, ses pensées sont essentiellement pour sa fille Stella, pour qui la séparation pourrait être douloureuse. Encore faut-il pouvoir partir...
La voici donc cette expérience annoncée sur comment préparer une mission spatiale. Le synopsis nous préparait à un grand plein d’émotions. Le passionné reste sur sa faim.
L’idée de donner une sorte d’âme à une telle préparation était pourtant excellente mais là où Nolan et Kaufmann avaient su nous captiver, cette approche féminine nous laisse sur notre faim, la faute à quelques séquences à mon sens surréalistes dans le cadre d’une préparation spatiale avec une fillette assez vite irritante et faisant hélas passer l’aspect scientifique au second plan.
La principale frustration vient de cette issue, qui objectivement ravit mais subjectivement rendra sceptique les passionnés de la conquête spatiale, et ce, malgré une excellente prestation d’Eva Green, et les laissera sans doute à quai à Baikonour.
À vous de voirVoir plus


Watchlist