ÇA Chapitre 2 Canada, Etats-Unis 2019 – 169min.

Cineman Movie Charts

Cineman Movie Charts: le jury, c'est toi!

  • chef-d'oeuvre
  • bon
  • moyen
  • passable
  • consternant

5

4

3

2

1

26

12

5

5

8

3.8

56 Avis des internautes

Votre note

Commentaires

Vous devez vous identifier pour déposer vos commentaires.

Login & Enregistrement

Eric2017

il y a 2 mois

Le chapitre 2 vaut la peine d'être vu ! Pour ceux qui aiment l'adaptation au cinéma de l'univers de Stephen King seront servis et c'est mon cas. Dès les premières minutes on est pris par les images et le clown est plus terrifiant que dans le premier film. C'est 27 ans plus tard et le casting fait et absolument génial. Il y a également un mélange d'images entre ces gamins de l'époque et ce qu'ils sont devenus qui se trouvent être excellent. BRAVO ! (F-15.09.19)Voir plus


vincenzobino

il y a 2 mois

Lettre aux ratés
2016, 27 ans après les sombres événements de Derry: toute la communauté des Ratés a quitté les lieux, toute excepté Mike toujours sur place. Lorsqu’un crime homophobe ainsi qu’une disparition d’une fillette font craindre le retour de Grippe-Sou, il est temps pour le groupe d’anciens adolescents devenus adultes de se réunir à nouveau. Mais lorsque vous vivez aux quatre coins du pays et que l’un des membres manque à l’appel, pas facile de finir la mission d’alors.
Voici donc cette suite du livre culte de King, dont la première partie m’avait personnellement enchanté. L’expérience pour cette seconde s’annonçait plus forte me concernant étant contemporain avec nos héros. Elle le fut passablement.
Je pourrais dresser un copier-coller de ma critique du premier acte: peut-être trop d’effets visuels mais un rythme prenant et fort bien retranscrit. Effectivement cette seconde partie est dans la continuité même : la durée de 170 minutes était à mes yeux nécessaire pour pleinement ressentir les émotions d’alors à la lecture.
Par rapport au téléfilm avec Tim Curry, un plus et un moins se dégage : Le plus est sans conteste le casting remarquable (palmes à Bill Hader et Mc Avoy) et un humour aussi fin détendant parfaitement; le moins serait peut-être le traitement de l’ultime acte après les retrouvailles et les objets ( séquence remarquable), manquant peut-être d’un frisson pur, mais compensé par la même retranscription finale que le téléfilm et servi par la toujours excellente musicalité de Wallfish. Au final, on ne regrette pas le voyage et cette lecture finale.
A recommander.Voir plus


Watchlist