Dumbo Etats-Unis 2019

Cineman Movie Charts

Cineman Movie Charts: le jury, c'est toi!

  • chef-d'oeuvre
  • bon
  • moyen
  • passable
  • consternant

5

4

3

2

1

6

7

7

2

5

3.3

27 Avis des internautes

Votre note

Commentaires

Vous devez vous identifier pour déposer vos commentaires.

Login & Enregistrement

CineFiliK

il y a 7 jours

“Elephant Man”

La naissance d’un éléphanteau redonne au cirque Medici l’espoir d’attirer à nouveau du public. Mais ses oreilles surdimensionnées déplaisent au directeur. Grâce aux jeunes Joe et Millie, l’entrepreneur va changer d’avis en découvrant la capacité de voler du petit phénomène.

Après s’être doublement égaré dans le labyrinthe d’Alice, Tim Burton revient au pays des merveilles en adaptant un autre dessin animé de Disney. Fidèle, dans un premier temps, à l’œuvre originale, il se permet ensuite de raconter une histoire plus personnelle. Pas d’animaux qui parlent chez lui, mais des enfants orphelins s’unissant à des « freaks » pour que l’éléphant puisse retrouver sa maman. Face à eux se dresse le vilain Vandemere qui, sans la moustache, mais du haut de sa tour dominant son parc à thèmes, évoque tonton Walt.

Extrapolons en faisant du malaimé Dumbo un alter ego du réalisateur, évincé en son temps par la souris, elle aussi, aux grandes oreilles. Aujourd’hui, accueilli comme la star de ce cirque médiatique, Burton aux mains d’argent prend un plaisir malin à imposer l’île aux cauchemars dans le Disneyland du film, avant d’y mettre le feu. La vengeance est un plat qui se mange froid pourtant. Ainsi, Dumbo devient un biopic caché mêlant la magie à l’aigreur. Audacieux, caustique et déroutant.

6.5/10Voir plus

Dernière modification il y a 7 jours


chrismaf

il y a 12 jours

trop c'est trop ... Burton a certainement obtenu un accord pour un futur film avec un budget à plusieurs 0000 pour à ce point n'être que l'ombre de lui même
film aseptisé , lugubre du début à la fin avec ces personnages perdants durant toute leur existence ...
aucun rêve ... aucune fantaisie ... à part la mégalomanie d'êtres humains peu recommandables .... scénario maigrichon... jeu d'acteurs sans relief ...
et surtout rien de la magie du VRAI Dumbo ... pas de Timothy la souris ... pas de Corbeaux et leur chanson incontournable ... et même la parade des "éléphants roses" est réduite à un simple tour de bulles de savons ... où est passé le Burton de Jack , de PeeWee, de Beetlejuice... c'était le sujet idéal pour délirer un max ... et on assiste à un film américain politiquement correct sans surprises , sans invention, sans délire et même sans talent ... quelle déception ...
cela laisse présager le pire de l'empire Disney qui a dorénavant le monopole de tous les studios américains et les licences attenantes : Touchstone, Pixar , Marvel , Lucasfilm , 20th century Fox... et ce n'est certainement pas fini ..
au secoursVoir plus


Eric2017

il y a 17 jours

Une bonne adaptation de Tim Burton du DA de Disney. Un éléphant presque vrai qui enchante les spectateurs. Par moment un peu long, mais même si c'est du déjà vu, ça reste un bon divertissement. (F-02.04.19)


vincenzobino

il y a 21 jours

Le défi
1919: Hoyt est le cavalier du cirque Medici. Son épouse dresseuse d’éléphants meurt subitement et il se retrouve en charge de ses deux enfants. Lorsque l’éléphanteau Dumbo vient au monde et qu’un investisseur, Vandewede et sa Muse, Corinne, veulent acquérir Dumbo sans sa maman et rachète le cirque en difficultés financières, son personnel est prêt à tout pour empêcher cette séparation.
Le voici donc le premier événement Disney Live 2019 avant Aladdin et surtout le roi lion. N’ayant que de très vagues souvenirs du film d’origine vu gamin, seul Tim Burton pouvait, à mes yeux, redonner vie à ce classique, en pensant à son second opus Batman. Défi brillamment relevé.
Une disparition de personnage rendant le film plus humain et moins animalier s’avérait risqué mais est fort bien compensée par un duo d’enfants touchant et une superbe Eva Green. La musique de Danny Elfmann est magnifique et, tout comme pour Alice au pays des merveilles, les thèmes sont inédits.
Retrouver Keaton dans un statut inédit chez Burton est également réjouissant, même si, et c’est l’unique petite ombre au tableau, son personnage manque de cruauté nous le faisant haïr. Il n’inspire également que de la moquerie à un moment donné.
On pourrait peut-être regretter l’usage de certains effets visuels poussifs (notamment sur le show final) mais ce procès malgré lui de la cupidité et de l’envers du décor du cirque est à recommander...Voir plus


Watchlist