Shaun Le Mouton Le Film: La Ferme Contre-Attaque Royaume-Uni, Etats-Unis 2018 – 86min.

Shaun Le Mouton Le Film: La Ferme Contre-Attaque

Critique du film

Les animaux de la ferme

Lino Cassinat
Critique du film: Lino Cassinat

Un vaisseau spatial s’est écrasé près de la ferme de Shaun. A son bord, une adorable et malicieuse petite créature, prénommée LU-LA. Avec ses pouvoirs surnaturels, son goût pour l'aventure, et ses rots venus d'un autre monde, elle est immédiatement adoptée par le troupeau. Mais lorsqu’une sombre organisation gouvernementale se lance à sa poursuite, bien décidée à capturer la petite alien, la ferme contre-attaque et va tout faire pour aider LU-LA à rentrer chez elle.

Il est évident qu’on ne juge pas un film ouvertement adressé aux enfants de la même manière que le reste, mais il faut bien l’admettre, cette nouvelle aventure du mouton le plus espiègle du Royaume-Uni manque d’imagination, et c’est un constat que le spectateur adulte ne mettra pas beaucoup de temps à faire devant la film. Évidemment un film de cette nature ne pouvait faire l’économie de quelques clins d’oeil à la science-fiction en général, mais on comprend vite devant l’abondance de ceux-ci que le studio n’a pas trouvé mieux dans sa besace pour raccrocher le public adulte. Même si certaines références sont bien senties, la plupart demeurent sympathiques mais anecdotiques.

Malheureusement, cela traduit bien que la mécanique tourne un peu à vide, et plus on s’enfonce dans le film plus cela s’en trouvera confirmé. Shaun le mouton : La ferme contre-attaque paraît bien simpliste et peut se résumer par moments à une enfilade de gags un peu primaires et mal cousus ensemble, là où le premier film était jouissif justement parce que chaque catastrophe en entraînait une autre plus grosse encore, dévastant ville et ordre établi. Autre symptôme gênant de ce manque d’approfondissement, le design de l’extra-terrestre LU-LA manque cruellement de saveur et de détails. Ce second film étant à nouveau sans dialogue, cette baisse dans la fantaisie visuelle se fait d’autant plus ressentir.

Tout cela dit, on ne peut pas non plus enlever au studio Aardman sa maîtrise incontestable d’une technique d’animation toujours aussi charmante et sa grande capacité à emporter le spectateur. Grâce à un rythme aussi précis qu’enlevé et à un Shaun toujours aussi drôle et ingénieux, la magie opère malgré tout et sans trop de problème, notamment à la faveur d’un final haut en couleur. On ne s’ennuie donc jamais, mais on aurait juste préféré que cette magie soit plus grandiose.

En bref !

Shaun le mouton : La ferme contre-attaque reste une belle rareté dans le paysage de l’animation et devrait emporter les petits assez facilement avec son univers. Les grands en revanche risquent de l’oublier rapidement, voire de regretter le premier film Shaun le mouton - le film.

17.10.2019

3

Votre note

Commentaires

Vous devez vous identifier pour déposer vos commentaires.

Login & Enregistrement

vincenzobino

il y a 27 jours

4.5: Téléphone maison
Entre Bitzer toujours aussi autoritaire et un fermier aussi nonchalant, Shaun et ses compagnons moutons n’ont pas vraiment de quoi s’enthousiasmer. C’est sans compter sur Lu-la, une petite extra-terrestre égarée dont le vaisseau s’écrase tout près de la ferme. Un événement qui va déclencher bon nombre de convoitises humaines : un parc d’attractions pour notre fermier et un rachat pour Timmy, décidée à tout faire pour empêcher cette jeune visiteuse de repartir. A moins que l’on ne vienne la chercher.
Le voici donc ce premier retour d’animation annoncé avant Elsa: celui de notre folle équipe campagnarde. Un retour exquis,
L’originalité pure ne sera pas au rendez-vous mais il faut clairement voir ce film comme un hommage à la science-fiction des 50 dernières années et particulièrement à Tonton Steven dont les deux plus grands succès du genre, visites extraterrestres, sont ici évoquées avec un génial objet de remplacement culinaire et une quête de contact non garantie de succès.
Mais c’est bien la satire sur le monde virtuel qui est ici la plus marquante : comment tenter de mettre à mal un projet fou de parc et compter sur une jubilatoire circonstance atténuante provoquant le buzz? C’est exquis et tant les enfants que leurs parents, voire grand-parents, se reconnaîtront dans cette analyse.
Animation et musicalité toujours top (en particulier une hilarante sonnerie code aux frontières du burlesque bien réel.
A recommander vivement et restez surtout les deux premières minutes du générique final.Voir plus


Autres critiques de films

Le Mans 66

Joker

Midway

Retour à Zombieland