Astérix - Le secret de la potion magique France 2018 – 105min.

Astérix - Le secret de la potion magique

Critique du film

Un druide en « Kaamelot »

Prescilia Correnti
Critique du film: Prescilia Correnti

Alors que le druide et doyen du village Panoramix part à sa cueillette de gui quotidienne, ce dernier tombe d’un arbre. Misère, les druides ne tombent pourtant jamais. C’est bien simple c’est une condition sine qua non pour devenir un druide ! Énervé et chamboulé, Panoramix décide qu’il est grand temps de trouver un successeur afin de lui léguer le secret de sa fameuse potion magique. Sauf qu’évidemment, les guerriers du village ne l’entendent pas de la même oreille. Et comme une mésaventure n’arrive jamais seule, cette aventure va attirer quelques vautours d’antan.

Astérix : Le Secret de la potion magique avait tout pour nous attirer sur le papier. Le long-métrage d’animation est la nouvelle aventure du duo Alexandre Astier et Louis Clichy après Le Domaine des dieux en 2014. Entre la patte de Louis Clichy (passé sur Wall-E et Là-Haut) et le scénario inédit d’Alexandre Astier, cette nouvelle aventure paraissait très alléchante. Pour une fois, les héros de l’histoire ne sont pas les célèbres petits et gros moustachus Gaulois, place au druide du village à la longue barbe blanche. Alors que Le Domaine des Dieux était un sympathique et gentillet film d’animation sur Astérix, Le secret de la potion magique est malheureusement dans la même veine. Accumulation de gags enfantins qui vont vous faire esquisser un sourire sans jamais rire aux éclats à la façon des Douze Travaux d’Astérix, le long-métrage d’animation d’Astier et Clichy se contente de rester dans sa zone de confort.

Bien qu’on admire la réalisation toujours aussi limpide et léchée, saupoudrée de très belles séquences animées qui viennent donner corps et vie à certaines scènes, le casting vocal n’est malheureusement pas au rendez-vous. C’est peut-être bête, mais il ne faut pas sous-estimer le timbre de voix d’un acteur lorsqu’il s’agit de camper un personnage. En cela, Roger Carel faisait un sublime Astérix au travers des précédents films. Après que ce dernier ait décidé de raccrocher, Le Domaine des Dieux ayant été son dernier rôle dans la peau du protagoniste, c’est donc Christian Clavier qui a décidé de rempiler. Quel meilleur interprète que celui qui aura campé le héros dans le mythique Astérix et Obélix : Mission Cléopâtre ? Pourtant, Christian Clavier semble fatigué, peu enjoué et peu dynamique, et n’arrive pas à donner autant d’énergie et de profondeur à son héros moustachu. Il faut dire aussi que le Gaulois le plus valeureux du village est au second plan de l’intrigue et que ce n’est pas aussi motivant. Et hormis Elie Semoun et son timbre de voix si particulier, chaque personnage manque de personnalité, de piquant, de variété.

Il va s’en dire qu’Astérix : Le Secret de la potion magique n’est pas non plus un fiasco monumental. Le film d’animation se trouve quelques belles références au travers des nombreuses bandes-dessinées écrites par René Goscinny et Albert Uderzo. Et outre une très jolie référence à la série phare d’Alexandre Astier, Kaamelot, Astérix : Le Secret de la potion magique ne se révèle être finalement qu’un sympathique et gentillet film d’animation.

En bref !

Malgré quelques bonnes idées de scénario, de sketchs et de mises en scène, Astérix : Le Secret de la potion magique ne parvient pas à sortir de son carcan sympathique et du mignonnet film d’animation. Pour autant, cette aventure inédite d’Astérix reste finement bien réalisée et montée.

05.12.2018

3

Votre note

Commentaires

Vous devez vous identifier pour déposer vos commentaires.

Login & Enregistrement

Eric2017

il y a 5 heures

Ce dessin animé est excellent. Très bonne histoire écrite par Alexandre Astier dont on sent à la fois l'originalité et son style d'écriture. Le tout accompagné par des illustres voix. Ah j'allais oublié...On y rit.
(F-11.12.18)


vincenzobino

il y a 2 jours

La potion de la simplicité
Une cueillette de guis et une chute en déroulant: Panoramix alité pense qu’il est temps de passer le flambeau à un autre druide. Or, cela implique de connaître le secret de la potion magique. D’où un voyage gaulois pour trouver le remplaçant idéal. Pas évident lorsque le casting de remplaçants s’avère incompétent et que l’ancien allié de Panoramix, Sulfurix, jadis désavoué y voit une occasion romaine de se venger.
Le voici donc cet Astérix inédit. Astier tenait à rendre hommage à Goscinny et Uderzo, non plus en réadaptant une aventure connue mais en en créant une nouvelle. Hommage brillamment rendu.
Celles et ceux qui restaient sur leur faim après les dernières adaptations cinéma du plus célèbre gaulois vont être récompensés : l’écriture toute simple est exactement ce qu’il nous faut. Des séquences hilarantes mais aussi un regard neuf sur les relations Romano-gauloises et une quête « télé-réalité » constituant une satire télévisuelle exquise. Idéal pour se changer les idées et attendre le banquet final qui pourrait être compromis. Sans compter sur cette petite pointe interrogative promettant une suite, et pour notre plus grand plaisir.
A recommander vivement...Voir plus


Autres critiques de films

Mortal Engines

Le Grinch

Les Animaux fantastiques : Les Crimes de Grindelwald

Bohemian Rhapsody