Le Teckel Etats-Unis 2016 – 88min.

Critique du film

Le teckel

Critique du film: Geoffrey Crété

C’est l’histoire d’un chien : un teckel ordinaire. Amené dans un refuge, il est trimballé de famille en famille, au fil des événements et mésaventures. Il passe entre les mains d’un enfant qui a survécu à un cancer et s’accroche à lui malgré l’exaspération de sa mère, d’une jeune femme perdue qui suit un ancien camarade de classe croisé par hasard, d’une scénariste frustré reconverti en professeur dans une école de cinéma, ou encore d’une vieille dame aigrie et solitaire.

Todd Solondz n'est pas un cinéaste comme les autres. De Bienvenue dans l'âge ingrat à Dark Horse en passant par Happiness, il a toujours pris un plaisir pervers à atomiser l'american dream et les sacro-saints bons sentiments, avec un humour décapant et politiquement incorrect. Le Teckel (où il s'amuse à nouveau à créer des liens avec ses précédents films puisque Dawn Wiener, l'héroïne de Bienvenue dans l'âge ingrat, est de retour) n'est certainement pas son meilleur film, et ne saurait rendre justice au génie du réalisateur indépendant américain. Il y a néanmoins suffisamment de moments originaux, de personnages décalés (parfaitement interprétés par Julie Delpy, Greta Gerwig, Danny DeVito ou encore Ellen Burstyn) et de personnalité pour en faire une oeuvre délicieuse, qui se moque avec une joyeuse cruauté de l'humanité.

14.11.2016

3

Votre note

Commentaires

Vous devez vous identifier pour déposer vos commentaires.

Login & Enregistrement

CineFiliK

il y a 2 ans

“Chienne de vie”

Un teckel est adopté par un couple dont le petit garçon est en rémission. Après être passé entre les mains de différents maîtres, le chien accompagne une vieille femme malade.

Que l’Amérique de Todd Solondz semble usée, hantée par des tristes sires écrasés par l’existence. Le réalisateur dit « misanthrope » enchaîne les portraits tenus en laisse par une saucisse sur pattes. Un hot dog bien plus moutarde que ketchup, duquel se dégage néanmoins une grande humanité. Mais pas de quoi fouetter un chat !

(5.5/10)Voir plus

Dernière modification il y a 2 ans


Autres critiques de films

Pinocchio

Scoob!

En avant

Les Parfums