Enfants de Sarajevo France, Allemagne, Turquie 2012 – 90min.

Critique du film

Djeca

Critique du film: Agathe Tissier

A Sarajevo, une ancienne délinquante ayant trouvé un réconfort dans l'Islam, espère que son frère en fera de même.

Rehima vit seule avec son jeune frère Nedim à Sarajevo. Jeune femme bosniaque pleine de courageuse, qui ne ménage pas sa peine dans les cuisines d'un restaurant à la mode où viennent s'afficher et dépenser leur argent les tuiles du pays, Rehima a sorti de l'orphelinat Nedim et se bat quotidiennement pour lui assurer un minimum de confort. Assagie depuis ces plus jeunes années, elle porte désormais le voile et espère que son frère retrouvera également le droit chemin. Mais pour l'heure, il se bagarre, sèche les cours et ment effrontément à sa soeur. Dans un pays encore meurtri par la guerre, ces 2 orphelins tentent de remonter la pente...

Terrible constat de cette génération blessée qui porte les stigmates d'une guerre qui leur ôté l'innocence et qui avance dans la vie avec des cicatrices qu'il est difficile d'oublier. La représentation de ce quotidien pénible, où ce que l'on reconstruit semble si fragile est montré avec finesse. Sans pathos, le portrait de ces enfants de Sarajevo est un regard attentif posé sur ces laissés-pour-compte.

08.04.2015

3

Votre note

Commentaires

Vous devez vous identifier pour déposer vos commentaires.

Login & Enregistrement

Autres critiques de films

Bullet Train

Les Minions 2: Il était une fois Gru

Nope

Top Gun: Maverick