Soudain le vide France, Allemagne, Italie 2009 – 161min.

Critique du film

Enter the Void

Critique du film: Melanie Zahar

Pris dans une embuscade, un jeune dealer est tué par la police à Tokyo.

Oscar survit à Tokyo tant bien que mal grâce à des petits deals de drogue. Sa soeur Linda qui vient de le rejoindre, trouve un job comme strip-teaseuse dans une boîte de nuit. Tout bascule le jour où Oscar se fait tirer dessus par la police nippone lors d'une embuscade. Succombant à ses blessures, Oscar voit alors son âme continuer à observer les vivants, en effectuant des allers-retours incessants entre passé, présent et avenir.

Sur ce canevas particulièrement glauque, Gaspar Noé, réalisateur de l'affligeant et très polémique Irréversible, demeure fidèle à sa réputation, en alliant le pire comme le meilleur: bourré d'effets d'une grande beauté visuelle tels que les délires hallucinatoires sous LSD ou le survol de la capitale nippone, Enter the Void lasse au bout d'une heure trente: son esthétisation extrême du trash fascine dans un premier temps, puis finit par révulser le spectateur.

13.07.2010

2

Votre note

Commentaires

Vous devez vous identifier pour déposer vos commentaires.

Login & Enregistrement

karl_sand

il y a 10 ans

Les premiers 20 minutes excellents.
<br>Les deux heures qui suivent, ennuyeuses à dormir.


girard_de_waltriquet

il y a 10 ans

C'est exactement cela: pénétrer dans le vide cinématographique, emmerder le spectateur avec une intrigue digne des années septante (livre des morts tibétains, qui faisait fureur à l'époque), nous coltiner avec des personnages totalement inintéressants et aux destins creux: voilà ce qui vous attend si vous vous rendez dans la salle projetant ce pur navet d'une prétention agressive. Bonne chance!Voir plus


stmarco1

il y a 10 ans

Attention ! Film dont on ne sort pas indemne.
<br>
<br>Véritable voyage trippal en vue subjective, cette nouvelle production de Gaspard Noé tient ses promesses. Le générique, aussi violent que flashouillant ne défini pas le rythme global du film, qui lui , est plutôt empreint d'une certaine lenteur contemplative.
<br>
<br>
<br>Un film que je conseillerai, à contre courant du standard des productions actuelles formatées pour divertir une majorité de kékés moyen.
<br>
<br>On peut reprocher à ce film une fin prévisible, limite semi-porno qui dénote avec la finesse artistique de la majeure partie des 2h30 que dure la séance.
<br>Certains abus d'effets stroboscopique peuvent aussi perturber certains spectateurs, tout comme certains passages auraient pu être traités de manière plus courte.
<br>
<br>Un film à voir l'esprit ouvert, condition indispensable pour être réceptif à l'émotion artistique que dégage cet ovni cinématographique.Voir plus


Autres critiques de films

Greenland - Le Dernier Refuge

Dark Waters

La bonne épouse

Tenet