Avatar Royaume-Uni, Etats-Unis 2009 – 162min.

Critique du film

Avatar

Critique du film: Constantin Xenakis

Un ancien marine hémiplégique infiltre une population extraterrestre en utilisant l'avatar de son défunt frère jumeau.

En 2154, Jake Sully, un ancien marine devenu hémiplégique suite à une blessure au combat, accepte l'alléchante proposition de ses supérieurs qui pourrait l'aider, une fois sa mission terminée, à financer d'honéreux soins médicaux dans l'espoir de pouvoir un jour remarcher: succéder à son défunt frère jumeau, un scientifique chargé de développer pour le compte d'un consortium de sociétés l'exploitation, sur la lointaine planète Pandora, d'un précieux minerai permettant de mettre un terme à la crise énergétique sévissant sur Terre. Pour cela, Jake doit infiltrer une population d'elfes extraterrestres, les Na'vi, en utilisant l'avatar de son frangin décédé, lequel lui offre l'occasion de "fouler", du moins virtuellement, un monde inconnu et chatoyant. Une fois sur place, tout se déroule comme prévu, jusqu'au jour où Jake s'éprend d'une de ses créatures alien...

A l'instar de célèbres classiques défendant la cause indienne face à la menace de l'Homme Blanc - Danse avec les loups, La forêt d'émeraude, Little Big Man, Un homme nommé cheval ou encore Le nouveau monde lequel illustrait la légendre de Pocahontas - James Cameron reproduit un schéma éculé dans lequel son héros prend fait et cause pour de nobles et pacifiques aliens tout en se retournant contre ses cupides et bellicistes semblables. L'auteur de Titanic signe toutefois un foisonnant plaidoyer pour l'amour entre peuples et pour la sauvegarde de notre planète, le tout grâce à des scènes d'action énormes, une histoire vibrante et des effets spéciaux invisibles mais bluffants, qui risquent de donner un sacré coup de vieux à ceux utilisés par Spielberg dans Jurassic Park et George Lucas dans sa saga interstellaire.

18.06.2019

4

Votre note

Commentaires

Vous devez vous identifier pour déposer vos commentaires.

Login & Enregistrement

georges511

il y a 4 jours

Un pur moment de folie ,magie et n'en déplaise à certains un pur chef d'oeuvre de sensibilité.

Car je ne suis pqs d'accord avec les fausses critiques qui veulent nous faire croire que ce n'est qu'1 film bourrin et juste bon à faire de l'argent .
Je peux authentifier car je l'ai revu et pour moi c'est un cri d'amour de james cameron tout d'abord à la nature et tous les êtres qui l'habitent .
Cette oeuvre peut et doit résonner en nous encore plus aujourd'hui qu'hier car malheureusement ce que démontre magistralement cette épopée c'est tout bonnement la réalité de notre monde .

Il va à sa perte et ce depuis des dizaines d'années avec le besoin maladif et compulsif qu'à l'être humain de tout vouloir contrôler, détruire et asservir ses semblables et surtout tout un chacun qui ne rentre pas dans le moule ,dans la norme.

J'ai ressenti cette oeuvre comme un documentaire extrêmement puissant de ce qui est entrain de se passer sur notre planète .

Créer la peur d'autrui,insufler la haine envers des peuplades différentes des (standards) actuels et passés.

Je pense que ce film,cette oeuvre a valeur de cri d'alerte envers tous nos dirigents afin qu'il se souviennent que oui ils sont à la tête de leurs pays mais que nous sommes humains et non des machines ou des numéros .
Nous avons nos sensibilités,croyances ,valeurs et que personne ne devrait avoir peur d'être différent d'autrui .

Donc en 1 phrase ce monde n'a pas retenu les leçons du passé de notre bonne vieille terre .

Qui a souffert et continue à souffrir à cause de la peur et de monter par la peur les peuples les uns contre les autres au lieu de créer de l'amour,espoir enfin bref tout ce dont on a besoin et qui ne s'achète pas .Voir plus


Cracoucas

il y a 4 jours

Je dois être un des rares à n’avoir pas accroché à cet univers mais ce qui est absolument rédhibitoire pour moi dans ce projet, c’est le casting que je ne comprends absolument pas … je rêverais de discuter avec l’équipe afin de les entendre et peut-être comprendre ce qui les a conduit à ce résultat.Voir plus


denislarnaque

il y a 9 ans

Un excellent moment à passer devant


Autres critiques de films

Don't Worry Darling

Les Minions 2: Il était une fois Gru

Smile

Là où chantent les écrevisses