CH.FILM

Life in Progress Suisse 2014 – 99min.

Life in Progress

Critique du film

Life in Progress

Critique du film: Geoffrey Crété

Afrique du Sud, 20 ans après la fin de l’Apartheid. Dans un township du nom de Katlehong, qui signifie « progrès » en Sotho, la situation des habitants de cette lointaine périphérie de Johannesburg n’a pas beaucoup évolué. Première génération à grandir dans ce nouveau monde libre, les plus jeunes tentent de vivre, entre insouciance et inquiétude : âgés de 18 à 20 ans, Tshidiso, Venter et Seipati trouvent ainsi une échappatoire dans une compagnie de danse, TAXIDO, qui leur permet de sortir du ghetto pour s’exprimer sur scène…

Qu’est devenue l’Afrique du sud depuis la fin de l’Apartheid en 1991 ? Pendant quatre ans, la réalisatrice Irene Loebell a suivi une poignée de garçons et filles dans les rues d’un township, vestige d’une époque où les Noirs étaient éloignés des grandes villes. Entre l’insouciance des premiers amours et la menace réelle du SIDA, le plaisir procuré par la danse et la difficulté de vivre dans des maisons délabrées sans vraie structure familiale, les protagonistes de Life on progress entament un passage à l’âge adulte compliqué. C’est avec bienveillance et sincérité que la réalisatrice les suit, les écoute, les observe et les filme sans complaisance, comme pour témoigner de leur courage et leur persévérance, et accompagner leur transition et leur combat pour enfin exister. Simple dans sa forme et son propos, Life in progress n’en demeure pas moins remarquable.

07.12.2015

3

Votre note

Commentaires

Vous devez vous identifier pour déposer vos commentaires.

Login & Enregistrement

Autres critiques de films

Jumanji: Next Level

La reine des neiges II

Last Christmas

Hors Normes