Olympus Has Fallen Etats-Unis 2013 – 120min.

Critique du film

Olympus Has Fallen

Valérie Lobsiger
Critique du film: Valérie Lobsiger

Des terroristes nord-coréens prennent d'assaut la Maison Blanche et le président des Etats-Unis en otage.

Ecarté de la protection rapprochée du président pour n'avoir pas pu, lors d'un accident, sauver la première dame du pays, Mike Banning (Gerard Butler) rêve de reprendre du service. Une attaque nord-coréenne, aérienne puis terrestre, de la Maison Blanche, suivie d'une prise d'otages dans le centre opérationnel de celle-ci, lui offre l'occasion de prouver sa loyauté au président Asher (Aaron Eckhart). Le chef terroriste Kang réclame le rapatriement de la flotte américaine évoluant en mer coréenne faute de quoi, il fera cracher leur code secret-défense aux otages puis fera exploser dans leur silo tous les missiles nucléaires destinés à la protection du pays. Mike, s'étant introduit dans la Maison-Blanche, récupérera-t-il le fils du président et, à lui tout seul, réussira-t-il à désamorcer les plans du Coréen ?

Ce film-catastrophe ultra violent d'Antoine Fuqua, supposé maintenir le spectateur dans le suspense 2 heures durant, rate complètement son objectif: ça canarde sans interruption dans tous les sens et c'en devient bien vite lassant. 11 ans après le 11 Septembre, les USA restent traumatisés par une attaque sur leur propre territoire. L'ennemi à abattre n'est pas islamiste mais coréen, à croire qu'il en faut toujours un, histoire d'alimenter la paranoïa ambiante et d'accréditer l'idée que les épreuves servent à rendre les Etats-Unis plus forts et plus unis.

04.04.2016

1

Votre note

Commentaires

Vous devez vous identifier pour déposer vos commentaires.

Login & Enregistrement

Autres critiques de films

Dark Waters

Tenet

The Assistant

Yakari, La Grande Aventure