Alibi.com 2 France 2023

Critique du film

Mariages et mensonges à la pelle

Critique du film: Marine Guillain

La bande à Fifi présente une nouvelle comédie populaire et délurée. Une suite qui fonctionne, sans toutefois créer de miracles.

Dans le premier opus, qui avait fait un carton à sa sortie en 2017, Greg (Philippe Lacheau) fondait une entreprise qui élaborait des stratagèmes pour sauver la mise à ses clients. Il avait notamment aidé Gérard (Didier Bourdon) à cacher sa relation extra-conjugale, mais tombera amoureux de sa fille Flo (Élodie Fontan). Dans «Alibi.com 2», l’agence a fermé, Greg et Flo ont trouvé leur équilibre et filent le parfait amour, si bien qu’ils décident de se marier. Petit souci cependant: Greg a trop honte de ses parents (un arnaqueur et une ex-actrice de charme) pour oser les présenter. Il rouvre donc l’agence avec ses deux compères, Mehdi (Tarek Boudali) et Augustin (Julien Arruti), pour se trouver des faux parents plus présentables…

Les gags d'«Alibi.com 2» ne brillent pas par leur finesse, la comédie vole parfois inutilement sous la ceinture (notons les objets qui volent et qui atterrissent dans les parties plus ou moins intimes des uns et des autres) et n'évite pas quelques clichés maladroits. Cependant, bien qu’elle soit plutôt cousue de fil blanc, il est vrai que la farce du mensonge qui en entraîne douze autres est plutôt plaisante, créant au passage une dégringolade de situations qui dégénèrent de plus en plus pour déboucher sur un chaos total, tantôt grotesque, tantôt jouissif.

La mise en scène de Philippe Lacheau (l’homme derrière «BabySitting» 1 et 2, «Nicky Larson et le parfum de Cupidon» ou encore «Super-héros malgré lui») se révèle plutôt efficace, tout comme le montage final. Dommage que le réalisateur ait choisi la voie facile pour l’épilogue et que celui-ci se règle en un tour de main, plutôt que de proposer une conclusion plus originale. Côté casting, l’équipe du premier opus est renforcée par Arielle Dombasle, Gérard Jugnot et Gad Elmaleh, dans des seconds rôles qui contribuent réellement à l'atmosphère déjantée du film. Présenté hors compétition, «Alibi.com 2» a fait l’ouverture du Festival de l'Alpe d'Huez le 16 janvier dernier. Montré dans une salle presque comble, il a déclenché de forts et fréquents éclats de rire.

18.01.2023

2

Votre note

Commentaires

Vous devez vous identifier pour déposer vos commentaires.

Login & Enregistrement

Autres critiques de films

Avatar: La Voie de L'Eau

Le Pire Voisin Au Monde

Le Chat potté 2: La dernière quête

Astérix & Obélix : L'Empire du Milieu