Les Enfants des autres France 2022 – 104min.

Résumé

Les Enfants des autres

genre
Drame

Rachel (Virginie Efira), enseignante de Français d’une quarantaine d’années, est amoureuse d’Ali (Roschdy Zem), père célibataire d’une fille de quatre ans, Leila (Callie Ferreira-Goncalves). Alors que leur relation se concrétise, le jeune couple décide de faire se rencontrer la belle-mère et la petite. N’ayant elle-même jamais eu d’enfants, Rachel s’attache progressivement à cette fillette d’une autre.

Date de sortie

Suisse All.: 16 février 2023

Romandie: 5 octobre 2022

Réalisation

Casting

Bandes-annonces, vidéos & images

Votre note

Commentaires

Vous devez vous identifier pour déposer vos commentaires.

Login & Enregistrement

Eric2017

il y a 3 mois

Le thème de ce film est intéressant mais le scénario est à mon goût un peu léger. Tout en douceur, Il est délicatement filmé. Le duo Efira-Zem est très bien avec une petite mention pour Efira qui dans son rôle de belle-mère est parfaitement convaincante. Ce n'est pas un chef d'oeuvre mais se laisse regarder. (G-03.11.22)Voir plus


CineFiliK

il y a 3 mois

“Belle maman”

Rachel est amoureuse d’Ali, père divorcé. Après quelque temps, elle lui demande de rencontrer Leila, sa fillette de 4 ans.

Une belle-mère en littérature ou au cinéma tient rarement un rôle gratifiant. Elle est le plus souvent marâtre, ennemie, mégère ou séductrice malintentionnée. Rachel ne répond à aucun de ces portraits peu flatteurs. Enseignante investie, elle l’est également dans la vie de cet homme et se rapproche de son enfant qui lui rappelle aussi qu’elle n’en a pas. A quarante ans passés, le temps devient un compte à rebours cruel et les mois, des années.

Il y a de la délicatesse chez Rebecca Zlotowski qui nous partage un peu de son vécu. Sur une musique enjouée, on sourit, se retrouve et se tient par la main. L’air de la comédie romantique virevolte entre ouvertures et fermetures à l’iris. Les corps nus s’enlacent sans rougir et se laissent distinguer sous la douche ou sur un balcon. Mais ce sont Les liaisons dangereuses de Roger Vadim que l’on montre en classe, car l’existence n’est pas un conte de fées. Pourtant, la mère de Leila n’a rien d’une Marquise de Merteuil et pourrait même devenir une meilleure amie. L’adversité est ailleurs, dans cette incapacité de trouver place dans le vécu d’une famille à recomposer et dans la crainte de n’être qu’une figurante dans cette histoire. Une histoire que la réalisatrice dilue par des touches de judaïsme, une maladie grave, un accident ou un élève en difficulté. Des digressions trop insistantes sur le moment, mais qui heureusement permettent au récit de se retrouver en somme. Demeure cette interrogation sur les traces que l’on laisse dans la vie des autres en espérant ne pas être oublié. Une scène ultime pleine d’émotion qui redonne force et espoir à l’incontournable Virginie Efira, vigoureuse, touchante et belle maman.

(7/10)Voir plus

Dernière modification il y a 3 mois


Watchlist

Séances Les Enfants des autres

Malheureusement, le programme n’a pas encore été porté à notre connaissance. Nous vous le communiquerons dès que possible.

Dès à présent dans les salles 6 sur 41 Films