Thor: Love and Thunder Etats-Unis 2021 – 119min.

Critique du film

L’amour sous toutes ses formes

Christopher  Diekhaus
Critique du film: Christopher Diekhaus

L’inclassable Taika Waititi poursuit son voyage atypique dans l’univers Marvel, initié en 2017 avec son Thor : Ragnarok. Avec cette quatrième aventure du héros nordique bodybuildé, il garantit un spectacle foisonnant et coloré où les traits d’humour s’enchaînent à un rythme effréné.

Ballotté entre la recherche de sa paix intérieure et des missions aux côtés des Gardiens de la Galaxie, Thor (Chris Hemsworth) reste toujours de la partie lorsqu’il s’agit d’apporter son aide, même s’il ressent un vide dans son existence. L’heure n’est cependant pas à la mélancolie, puisqu’il doit se confronter au sinistre Boucher des dieux, Gorr (Christian Bale). Pour lui faire face, le dieu du tonnerre peut compter sur son ex-petite amie Jane Foster (Natalie Portman), la souveraine de New Asgard Valkyrie (Tessa Thompson) et le colosse de pierre Korg (Taika Waititi).

Comme le film précédent, Thor : Love and Thunder en met plein les yeux et offre une large palette d’univers colorés et truffés d’idées décalées, aussi diverses que singulières. L’atout majeur du long-métrage reste son autodérision, idéale pour dégainer un nouveau gag à chaque réplique. Toutefois, il arrive que cette profusion frôle le ridicule, desservant de ce fait les moments plus dramatiques et intenses.

Avec la scénariste Jennifer Kaytin Robinson, Waititi mène à bien son récit sur les différentes formes d’amour, tout en faisant preuve d’un dynamisme rafraîchissant. De plus, le réalisateur cache parfois sous sa manche quelques très belles idées, comme une longue séquence en noir et blanc, ou encore un antagoniste intrigant, parfois même étonnamment effrayant.

Malgré un manque regrettable de consistance en début de film, Gorr gagne sensiblement en profondeur grâce à son interprète lors du choc final. Enfin, les têtes pensantes de ce blockbuster flamboyant ont réservé au super-héros Thor un nouveau rôle passionnant et sortant quelque peu des sentiers battus, ce qui permet de renouveler un personnage présent à l’écran depuis déjà plus d’une décennie !

(Traduit de l’allemand par Damien Brodard.)

12.07.2022

3.5

Votre note

Commentaires

Vous devez vous identifier pour déposer vos commentaires.

Login & Enregistrement

Florian

il y a 13 jours

J’ai trouvé le film super avec des bon effets spéciaux que j’ai adoré un méchant au top des créatures bien fait un peut trop de bla-bla à un moment


Autres critiques de films

Là où chantent les écrevisses

Les Minions 2: Il était une fois Gru

Bullet Train

Top Gun: Maverick