Spider-Man: No Way Home Etats-Unis 2021 – 148min.

Critique du film

Hors de contrôle

Christopher  Diekhaus
Critique du film: Christopher Diekhaus

Pour sa troisième apparition en solo, Peter Parker, alias Spider-Man et incarné par Tom Holland, est confronté à une situation particulièrement difficile : son identité a été dévoilée et ses tentatives pour remettre les choses dans l’ordre ne font qu’ajouter au chaos.

Au terme de sa deuxième aventure en solo dans le Marvel Cinematic Universe (MCU), Spider-Man a certes réussi à arrêter le sournois Quentin Beck, alias Mysterio (Jake Gyllenhaal), cependant des enregistrements vidéo, dans lesquels le méchant accusait le superhéros de ses actes et révélait l'identité de l'homme araignée, se sont propagés comme une traînée de poudre. Une rumeur alimentée par le journaliste complotiste J. Jonah Jameson (J. K. Simmons) du site TheDailyBugle.net, et bientôt un large front se forme, considère Peter Parker comme un criminel et lui demande de répondre de ses actes.

Le battage médiatique n’en finit plus et oblige l'adolescent à emménager dans un autre appartement avec sa tante May (Marisa Tomei). Mais rien n’y fait, l'excitation persiste. Lorsque non seulement lui, mais aussi son grand amour MJ (Zendaya) et son meilleur ami Ned (Jacob Batalon) échouent dans leurs candidatures à l'université à cause de la controverse, Peter est déterminé à faire quelque chose. Alors sans plus tarder, il cherche son camarade des Avengers, le Docteur Strange (Benedict Cumberbatch) et le persuade d'effacer, à l’aide d’un sort, la connaissance de la véritable identité de Spider-Man dans les consciences collectives. Et quelques demandes de modifications faites à la hâte par l'adolescent perturbent tellement la procédure magique qu'il doit soudain se battre contre des antagonistes issus d'autres dimensions de Spider-Man.

Nous ne donnerons pas ici de détails plus concrets sur l'intrigue, mais «Spider-Man: No Way Home» dévoile un bouquet multicolore de surprises et de références. Une notion déjà allégrement exploitée dans la folle chevauchée animée de «Spider-Man: New Generation», et les possibilités d'univers parallèles qui entrent soudainement en contact les uns avec les autres offrent ici beaucoup d'énergie à cette 27e contribution à l'univers Marvel. Un film qui s’adresse à un public déjà familier des films «Spider-Man», même ceux qui ne font pas partie du MCU, et les moins connaisseur.e.s devraient également y trouver leur compte tant le réalisateur Jon Watts (Cop Car) a doté le voyage de son héros de tous les éléments nécessaires : les moments d'action y sont puissants, la précision des gags fonctionne, et la dimension émotionnelle du métrage n’est pas en reste.

Ici et là, les blagues prennent un peu le dessus, diluant au passage les nuances tragiques de cette aventure. Certaines guest stars s’effondrent un peu et l’on aimerait que le personnage de MJ ait un peu plus de marge de manœuvre. Mais dans l'ensemble, les créateurs poursuivent de manière cohérente et convaincante leur histoire de «coming-of-age» entamée dans «Spider-Man : Homecoming» et poursuivie dans «Spider-Man: Far from Home». Peter vit des expériences aussi douloureuses que mémorables et doit prendre des décisions, lesquelles ouvrent de nouvelles voies passionnantes pour l'homme araignée.

(Adapté de l’allemand par Théo Metais)

02.09.2022

4

Votre note

Commentaires

Vous devez vous identifier pour déposer vos commentaires.

Login & Enregistrement

georges511

il y a 1 an

A great great enjoying for my eyes
Thank you for this magic moment ❤️❤️❤️❤️❤️


Eric2017

il y a 2 ans

Je suis allé voir ce film sans grande conviction car ce n'est pas un genre que j'affectionne. Toutefois je me suis laissé emporter par les effets spéciaux et l'histoire à la fois banale mais sentimentale. À l'arrivée j'y ai passé un bon moment de cinéma. Un message à tous ceux qui quittent leurs sièges dès l'apparition du premier nom du générique, rester assis, car en 1) par respect pour l'oeuvre regardée et en 2) très souvent il y a un encore quelques secondes de film très intéressant et c'est le cas de cet opus. À bon entendeur... (F-30.01.22)Voir plus


joel_parvex

il y a 2 ans

Enchanté d'avoir fait la connaissance de Peter 2 et 3.


Autres critiques de films

Dune : Deuxième Partie

Bob Marley: One Love

Ciao-Ciao Bourbine

Tout Sauf Toi