Doctor Sleep Etats-Unis 2019 – 151min.

Cineman Movie Charts

Exclusivité Cineman: Rejoignez le plus grand jury cinéphile de Suisse et avec un peu de chance, vous irez bientôt au cinéma gratuitement!

  • chef-d'oeuvre
  • bon
  • moyen
  • passable
  • consternant

5

4

3

2

1

1

5

2

2

1

3.3

11 Avis des internautes

Votre note

Commentaires

Vous devez vous identifier pour déposer vos commentaires.

Login & Enregistrement

Eric2017

il y a 1 mois

Il ya très longtemps que je n'ai pas vu SHINING de Kubrick et en regardant Dr SLEEP je dois dire que je retrouve parfaitement l'ambiance, l'atmosphère. Je n'ai lu aucun livre de S. King, mais j'aime les adaptations au ciné. Et ce Dr Sleep est un très très bon film. C'est une belle suite dont l'intrigue est captivante durant les 150 minutes. (F-02.11.19)Voir plus


vincenzobino

il y a 1 mois

3.5: Oh Danny, si tu savais
1980: tandis que Danny et sa mère parvenaient à s’enfuir de l’hôtel Overlock, une organisation satanique, le Noeud vrai, possédée également par le Don, kidnappe plusieurs enfants et les tuent ou les endoctrinent. 2011: Sa leader, Rose, est cependant hantée par Abra, une adolescente noire, qui parvient à entrer en contact avec Danny devenu depuis alcoolique et à repérer la cachette de la tribu. Il est temps pour le quadragénaire de finir le travail commencé durant son enfance.
La voici donc cette suite attendue du Shining. Pour l’enfant d’alors devenu adulte que j’étais, il y avait une grande impatience, particulièrement en tant que fan de King ayant lu le livre et adulé le film de Kubrick. Le cinéphile est ravi, le lecteur un peu moins.
Débuter par la naissance du Noeud vrai est déjà un premier changement pour le lecteur : nous retrouvons néanmoins très vite Danny quadra et son état d’alors est extrêmement fidèle au livre, de même que tous les éléments autour de Abra et leur rencontre reste fidèle sur les trois premiers actes de cette tétralogie malgré elle avec un excellent duo d’interprètes et des tensions fidèles au livre.
Pourquoi donc suis-je quelque peu sceptique? A cause du dernier quart synonyme de retrouvailles hivernales : car Flanagan ayant tout comme Kubrick totalement supervisé l’œuvre, choisit de rendre hommage au réalisateur, choix tout à fait correct, mais commet à mon sens le parjure de modifier l’issue et rend cet ultime acte quelque peu bâclé avec notamment une issue notable invraisemblable pour l’un des membres du duo.
Néanmoins cette ombre au tableau n’entache pas trop l’atmosphère et si vous ne connaissez pas l’histoire, cela se laisse tout à fait voir...Voir plus


Watchlist