Yves France 2019 – 107min.

Cineman Movie Charts

Exclusivité Cineman: Rejoignez le plus grand jury cinéphile de Suisse et avec un peu de chance, vous irez bientôt au cinéma gratuitement!

  • chef-d'oeuvre
  • bon
  • moyen
  • passable
  • consternant

5

4

3

2

1

1

0

0

3

2

2.2

6 Avis des internautes

Votre note

Commentaires

Vous devez vous identifier pour déposer vos commentaires.

Login & Enregistrement

CineFiliK

il y a 6 mois

“Frigide”

Rappeur sans argent ni idées, Jérem accepte de tester pour le compte de l’entreprise Digital Cool un frigo révolutionnaire. De quoi rafraîchir sa petite existence.

Après la veste en daim de Jean Dujardin, c’est un réfrigérateur qui vient perturber le comique français. Alors que Quentin Dupieux parvenait à distiller en son « absurderie » de l’autodérision, de l’ambigüité et un semblant de poésie, Benoît Forgeard se prend l’iceberg et se noie.

Le scénario intrigue pourtant. Dans un monde aujourd’hui si enclin à la domotique, pourquoi ne pas transformer le frigo en coach de vie ? Mais sans répondant solide en face, c’est l’incrédibilité qui prédomine. La faute à des personnages peu dégrossis et mal habités. William Lebghil, qui avait pourtant réussi sa première année avec la mention très bien, apparaît comme un ectoplasme grossier en contraste avec l’intelligence artificielle de l’appareil. Derrière lui, le sympathique Philippe Katerine ne dépasse jamais le stade du lunaire et Alka Balbir passe juste pour une cruche. Dans cet univers sans profondeur émotionnelle, seule Doria Tillier garde un minimum de sang-froid.

Le film fait ce qu’il peut pour émoustiller les sens – Yves qui se prend pour HAL, Eurovision de l’électro-ménager ou l’amour à la machine –, mais sans convaincre. Las, on s’accorde avec le refrain répété à l’envi par Jérem : « Carrément rien à branler ».

4/10
twitter.com/cinefilik
cinefilik.wordpress.comVoir plus


Watchlist