Downton Abbey Royaume-Uni, Etats-Unis 2019 – 122min.

Critique du film

C'est la foire à Downton Abbey

Peter Osteried
Critique du film: Peter Osteried

Après les six saisons de la série britannique, Downton Abbey se dévoile au cinéma. Déjà quelques exemples par le passé, mais rarement nous avions vu une déclinaison aussi rapide, près de trois ans après le final de la série. Julian Fellowes scénariste de la série se retrouve ici à la barre du scénario du film, alors que l’américain Michael Engler, qui avait mis en scène quatre épisodes de la dernière saison, s’installe sur la chaise du réalisateur.

A Downton Abbey, c'est le branle-bas de combat alors que le couple royal d’Angleterre s’est annoncé pour rendre hommage à la maison de Grantham. Pour leur excellence il faudra préparer repas et galas d’honneur, mais le comte de Grantham n’est pas sûr de pouvoir être à la hauteur des péripéties royales. Les domestiques, eux aussi, ne semblent que très mollement convaincus, alors qu’ils devront cohabiter avec le personnel royal venu spécialement de Buckingham Palace et que le domaine est sujet à la transition.

A la surprise générale, Downton Abbey est devenu un film bien plus moderne que ce à quoi nous pouvions nous attendre. En effet, Michael Engler dépeint une famille en transition, une terre, un monde en proie à quelques bouleversements, les vestiges d'un empire britannique qui allait bientôt diminuer encore, et l’on ne peut s'empêcher d’y voir un parallèle avec le destin de l'actuelle Grande-Bretagne. On retrouve la patte d’un narrateur sensible et qui a du flair non seulement pour ses personnages, mais aussi pour leur milieu. Un pari réussi pour le scénariste Fellowes.

Michael Engler conçoit une trame narrative autour de la lutte des classes (même à l’intérieur des dites «classes»). La haute noblesse, d’un côté, de l’autre la bourgeoisie et plus en arrière encore leurs domestiques; tout ce petit milieu s’échine pour le bien être royal. Un éternel conflit vertical aux pérégrinations hiérarchiques intéressantes servies ici dans un écrin très british et pensées avec soin. Peut-être que Downton Abbey posera un regard trop humain sur cette fanfare, mais il n’en reste pas moins l’affreux miroir d’une, ou de notre, époque.

Downton Abbey est devenu un beau film qui aurait sans doute mérité plus d’espace pour donner à la galerie de personnages toute l’ampleur qu’elle mérite. En effet, le film va vite, là où une saison entière aurait permis d’explorer chacun des recoins de l’histoire. Alors aussi agréable soit le film, il nous vient une idée, sans doute aurions-nous quand même préféré découvrir une septième saison de Downton Abbey.

24.09.2019

4

Votre note

Commentaires

Vous devez vous identifier pour déposer vos commentaires.

Login & Enregistrement

marjam_milovic

il y a 8 mois

j'ai personnellement préféré la série mais le film se regarde quand même bien je pense que si l'on n a pas s regardé tous les épisodes de la série Le film est un peu compliqué à comprendre


Chant

il y a 8 mois

Très déçue par le film après avoir beaucoup aimé la série. Histoires tirées par les cheveux et très superficielles pour permettre le retour de tous les personnages de la série. Je n’ai pas retrouvé les émotions et l’empathie que j’ai pu éprouver pour chaque personnage. Un film à la fois trop long , je me suis ennuyée par les situations banales , et trop court pour rendre suffisamment subtiles ces mêmes situations.....Voir plus


lnde3

il y a 9 mois

Un pur bonheur pour les fans la série


Autres critiques de films

Pinocchio

Scoob!

En avant

Tout Simplement Noir