Le flic de Belleville France 2018 – 111min.

Le flic de Belleville

Critique du film

Belleville Vice

Sven Papaux
Critique du film: Sven Papaux

Un an après Knock, Omar Sy retrouve les salles obscures avec Le Flic de Belleville, genre de Flic de Beverly Hills à la sauce Rachid Bouchareb (Little Senegal). Un buddy movie comique, avec son lot de scènes d’action sur fond de trafic de drogue.

Omar Sy est un acteur qui compte dans le paysage du cinéma français. Rien qu’avec son nom à l’affiche, le film est assuré d’avoir une visibilité intéressante rien que dans l’Hexagone. Pour preuve : la bande-annonce du Flic de Belleville a été la plus consultée sur le site Allociné la semaine dernière. De plus, l’ambiance du film est toute trouvée pour ameuter un maximum de monde dans les salles. Un flic attaché à ses racines, à son quartier de Belleville et à sa mère plutôt envahissante. Un jour, son pote, Roland (Frank Gastambide) un agent de liaison pour le consulat français à Miami, se fait tuer devant ses yeux. Revanchard, il décide de prendre sa place et embarque sur le premier vol direction Miami pour faire la lumière sur cette sordide affaire.

En toile de fond un vaste trafic de drogue, Baaba Keita (Omar Sy) enquête et fonce tête baissée dans une histoire qui pourrait lui causer de sérieux problèmes. Soit, mais le « french cop » a de la ressource et se donne corps et âme pour venger son ami de toujours. Hommage à Eddie Murphy ou non, Le Flic de Belleville ressemble à s’y méprendre au Flic de Beverly Hills croisé à L’Arme Fatale, en passant par L’Emmerdeur. Des hommages où Omar Sy s’amuse à épater la galerie et nous fait étalage de son plus beau rire. C’est la fête sur le plateau. L’acteur français en complète dilettante, joue le petit filou, le flic cool qui aime tout le monde, qui jongle entre le français et l’anglais. Et tout ça saupoudré d’un humour cruellement plat.

Le Flic de Belleville a ce côté irritant, comme l’est le personnage de Zohra (Biyouna), aussi caricatural que le flic bedonnant latino-américain de Ricardo (Luiz Guzman). Des personnages qui peuplent ce buddy movie de mauvais goût, tout ce qu’il y a de plus désolant dans le cinéma français populaire. Pas même une blague ne nous décoche un sourire.

En Bref ! La bonne humeur d’Omar Sy ne réussit pas à sauver Le Flic de Belleville du naufrage. En complète dilettante, l'acteur français semble se complaire dans un rôle tel que celui de Baaba Keita. Son registre dramatique, comme celui aperçu dans Samba, évoque ses vrais talents de comédie. Mais sous la férule de Rachid Bouchareb, qui avouons-le nous a habitué à beaucoup mieux, Sy sombre dans la médiocrité. Humour, direction, jeu, écriture, Le Flic de Belleville est un raté dans les règles de l’art.

16.10.2018

2

Votre note

Commentaires

Vous devez vous identifier pour déposer vos commentaires.

Login & Enregistrement

Eric2017

il y a 5 mois

Ce film ne vaut rien. Il est dit que c'est une comédie et j'ai à peine esquisser un sourire. C'est mauvais et je maintiens que Omar Sy, n'est jamais aussi bon que lorsqu'il a un grand comédien a ses côtés. Or dans les films où il est censé être l'acteur principal il n'est pas bon car on y croit pas. Le Flic de Belleville est une très mauvaise parodie des films de Belmondo qui lui savait et surtout pouvait porter ce genre de cinéma sur ses épaules. Tous les personnages ici sont des caricatures et je me suis ennuyé. L'agent d'Omar Sy devrait faire attention et ne pas le conseiller de tourner lorsque c'est du n'importe quoi. Dommage. (F-23.10.18)Voir plus

Dernière modification il y a 5 mois


Autres critiques de films

Captain Marvel

Green Book

Us

Astérix - Le secret de la potion magique