After Passion Etats-Unis 2018

After Passion

Critique du film

Que reste-t-il de leur passion ?

Peter Osteried
Critique du film: Peter Osteried

After Passion, une histoire née d'une fanfiction dans laquelle l'auteure Anna Todd mettait en scène Harry Styles, le chanteur des One Direction. Publiée sur la plate-forme sociale Wattpad, son histoire est devenue un best-seller alors qu'elle n'avait encore ni titre ni même une fin. Wattpad, qui flairait là une belle affaire, s’est associé avec Todd pour préparer la publication du bouquin (tout en renommant le personnage de Harry Styles). Au total ce sont cinq romans, dont voici la première adaptation au cinéma.

À l'université, c’est une nouvelle vie qui commence pour Tessa (Josephine Langford). La voilà contrainte de se séparer de son petit ami du secondaire et l’éloignement d’avec sa mère la pèse énormément. Par l'intermédiaire de sa colocataire, elle fera la rencontre du britannique Hardin (Hero Fiennes Tiffin), dont elle tombe follement amoureuse bien qu’elle refuse de l’admettre. Hardin ne sera pas non plus insensible et bientôt le couple devra faire face à de nombreuses épreuves lorsque le passé refera surface. Dès lors, Tessa et Hardin peuvent-ils envisager un avenir ?

Il est difficile de comprendre pourquoi l'histoire d’Anna Todd a si profondément touché ses lecteurs. Peut-être parce qu'elle dépeint l'effervescence des premiers amours d’une manière assez singulière ou bien simplement parce que c’était le “ bon moment “. En effet, depuis la saga Twilight, et pour un peu que vous soyez amateur du genre, il n’y a peut-être pas eu d’aussi grands émois adolescents au cinéma. After Passion révèle une mise en scène solide, mise à part la scène où Noah découvre le nouveau petit ami de Tessa, mais surtout un contenu extrêmement maigre. Pour le dire autrement, nous avons déjà croisé pléthores de romances adolescentes par le passé, et After Passion devra s’accrocher pour séduire un public plus adulte. À bon entendeur, mais là n’était certainement pas l’objectif de la cinéaste Jenny Gage.

Toutefois, on se tape sérieusement la tête tant le drame est simplet. Même le grand final, qui divise les deux tourtereaux, sent bon le réchauffé. Le spectateur conciliant décrochera un sourire, les autres … Il n’en reste pas moins un divertissement efficace pour adolescents porté par des acteurs sympathiques, en phase nécessairement avec le groupe cible. Le long-métrage ne s’adresse inévitablement qu’à celui-ci. Si After Passion débouche sur un succès, il faudra s’attendre à voir débarquer la suite au cinéma. Après la passion, l’arrière-goût … Affaire à suivre.

15.04.2019

2.5

Votre note

Commentaires

Vous devez vous identifier pour déposer vos commentaires.

Login & Enregistrement

manman

il y a 1 jour

Ne correspond en rien aux livres


Autres critiques de films

Avengers: Endgame

Qu'est-ce qu'on a encore fait au Bon Dieu?

Dumbo

La Malédiction de la Dame blanche