Suicide Squad Etats-Unis 2016 – 123min.

Critique du film

Suicide Squad

Critique du film: Geoffrey Crété

Depuis que Superman est apparu sur Terre, le gouvernement américain est préoccupé par le rôle de ces métahumains surpuissants et incontrôlables. L’agent Amanda Waller propose une solution radicale aux services secrets : former un escadron d’élite composé de criminels aux capacités exceptionnelles, afin de combattre le Mal par le Mal. En échange d’une liberté restreinte et d’une peine de prison réduite, elle réunit ainsi Deadshot, Harley Quinn, Boomerang, El Diablo et Killer Croc autour de l’agent Rick Flag et Katana. Waller compte également utiliser les pouvoirs incommensurables de l’Enchanteresse, une sorcière qui a pris possession du corps du docteur June Moone, pour mener à bien ses plans. Mais rien ne se passe comme prévu, et la Suicide Squad devient bientôt le dernier espoir pour stopper une force maléfique…

Après la petite catastrophe Batman v Superman : L’Aube de la justice, qui n’a pas lancé comme prévu l’univers DC Comics face aux Avengers, Suicide Squad était vendu comme le remède : une équipe de super-vilains irrévérencieux, violents, politiquement incorrects, dans un spectacle plus fun, plus cool, et moins classique. Grossière erreur stratégique. Le film de David Ayer (Fury) ne réinvente absolument rien, remixe tous les pires stéréotypes du genre et se contente de suivre la formule. Il y aura donc un portail diabolique dans le ciel qui détruit un centre ville, des héros que tout oppose qui finiront pas s’unir, et quelques traits d’humour pour enrober la niaiserie dramatique. Le film essaie pourtant de sortir des sentiers battus en réduisant au maximum l’exposition pour précipiter l’action, comme pour étirer le climax pendant plus d’une heure puisque toute l'histoire se déroule quasiment sur une seule nuit. C'était certainement pensé comme des montagnes russes brutales à la Mad Max, mais ressemble au final à un film vide de sens, qui n’a pas beaucoup à offrir derrière sa posture cool et son style ostentatoire. A l’image du Joker incarné par Jared Leto, au cœur de la promo alors qu’il n’a que quelques minutes inintéressantes à l’écran, Suicide Squad fait l’effet d’un pétard mouillé. Avec en prime le pire péché du film de super-héros moderne : la sensation que ces deux heures servent avant tout à vendre le prochain film, le prochain espoir... et sans aucun doute la prochaine déception.

03.08.2016

2

Votre note

Commentaires

Vous devez vous identifier pour déposer vos commentaires.

Login & Enregistrement

amandia_a_

il y a 4 ans

Excellent ????


meye_y_

il y a 4 ans

Suicide Squad http://watch.boxoffice-official.website


raja_l_

il y a 4 ans

Très très bof, scénario pauvre et inintéressant. Voir des anti - héros tenter de jouer les héros ne vaut absolument pas le déplacement.


Autres critiques de films

Drunk

Wonder Woman 1984

Chaos Walking

Adieu les cons