Juste la fin du monde Canada, France 2016 – 97min.

Résumé

Juste la fin du monde

genre
Drame

Après douze ans d’absence, Louis retourne dans sa famille. Il retrouve sa mère, fantasque, à l’énergie débordante, et son frère Antoine, impulsif et enragé. Il rencontre aussi Catherine, la femme discrète d’Antoine, et sa petite sœur Suzanne, quasiment une étrangère puisqu’elle a grandi pendant son absence. Louis est venu leur annoncer une terrible nouvelle, qui changera tout. Mais Louis a peur, et il va passer une journée terrifiante.

Date de sortie

Suisse All.: 29 décembre 2016

Romandie: 21 septembre 2016

Tessin: 12 janvier 2017

Réalisation

Casting

Bandes-annonces, vidéos & images

Votre note

Commentaires

Vous devez vous identifier pour déposer vos commentaires.

Login & Enregistrement

hal11

il y a 5 ans

Vraiment bof... Je rejoins en grande partie l'avis de gt4 sur le côté statique du film, mais c'est surtout son "inutilité" qui m'a personnellement dérangé. Qu'est-ce que ce long-métrage apporte ? Contrairement à "Mommy" que j'avais trouvé à la fois fort et portant un message, "Juste la fin du monde" ne me semble servir à rien... J'ai également trouvé la fin passablement grotesque et, d'une manière générale, les situations du film peu crédibles. Bref, pas convaincu par ce dernier Xavier Dolan.Voir plus


gt4

il y a 5 ans

Après une bande annonce fort prometteuse, quelle déception!!!!!
Des monologue plus que des dialogues -par ailleurs sans fin- . Partage entièrement l'avis de jazzphone: on l'impression que le but du réalisateur était de mettre mal à l'aise la salle. Statique, long, ennuyeux à mort, sans queue ni tête, un sorte de vagabondage vide dans une famille pour le moins sordide. On sort et on est content de respirer l'air pollué de la ville, mais au moins on sort!!!!!Voir plus


missparnassus

il y a 5 ans

Il n'y a décidément que dans un film de Xavier Dolan que l'on peut entendre une chanson du groupe éphémère O'Zone, chanson du reste détestée et critiquée par Antoine (Vincent Cassel). Les spectateurs non habitués aux films du jeune prodige Dolan risquent fort de quitter la salle à l'heure du thé tant l'ennui pourrait s'emparer d'eux lors de dialogues soporifiques, particulièrement ceux sorti au rythme de l'escargot de la bouche de Catherine (Marion Cotillard). On frise aussi parfois le lever de siège avec la musique volume à fond ou un infarctus visuel avec la couleur du vernis à ongle de la mère (Nathalie Baye métamorphosée par une moumoute). Gaspard Ulliel (Louis) est bouleversant et Vincent Cassel démontre une fois encore qu'il est un immense acteur. Quant au rôle de la frangine (Léa Seydoux), entre attachante, belle et agaçante, chacun y trouvera son compte.Voir plus


Watchlist

Séances Juste la fin du monde

Malheureusement, le programme n’a pas encore été porté à notre connaissance. Nous vous le communiquerons dès que possible.

Dès à présent dans les salles 6 sur 38 Films