American Honey Royaume-Uni, Etats-Unis 2016 – 163min.

Critique du film

American Honey

Critique du film: Geoffrey Crété

Star, 17 ans, mène une existence difficile dans le fin fond de l’Oklahoma. Au hasard d’une route, elle croise le regard de Jake, à bord d’un van avec sa bande. Lorsqu’il lui propose un travail au sein de son équipe, elle décide de quitter sa petite ville pour sillonner l’Amérique. Elle intègre ainsi la bande de la charismatique et autoritaire Krystal, et commence à vendre des abonnements de magazine au porte à porte. Le début d’un road trip plein de surprises, et d’une aventure incroyable.

S’il fallait rapprocher American Honey (Prix du jury à Cannes 2017) d’un autre film d’Andrea Arnold, ce serait sans nul doute Fish Tank, qui l’a révélée en 2009. Loin de la froideur de Red Road et de l’ennui scolaire des Hauts de Hurlevent, cette chronique centrée sur une fille qui va se chercher sur les routes de l’Amérique est habitée par une énergie lumineuse, une chaleur irrésistible et parfois même une fièvre étonnante. Le procédé de mise en scène de la réalisatrice (le cadre de l’image, l’actrice non professionnelle, la lumière naturelle, l’improvisation évidente) offre à cette odyssée une force fascinante, qui culmine dans une poignée de scènes superbes. Reste qu’avec ses 2h43 et ses enjeux un peu vagues, American Honey perd vite son carburant pour s’étirer sans raison valable. Le charme a ses limites, et Andrea Arnold en abuse trop pour véritablement satisfaire.

09.02.2017

3

Votre note

Commentaires

Vous devez vous identifier pour déposer vos commentaires.

Login & Enregistrement

Autres critiques de films

Scoob!

Inception - 10th Anniversary

Greenland - Le Dernier Refuge

Un divan à Tunis