Yves Saint Laurent France 2014 – 101min.

Critique du film

Yves Saint Laurent

Critique du film: Agathe Tissier

Pierre Bergé se remémore sa vie passée aux côtés d'Yves Saint Laurent.

Alors qu'il dirige la collection de la maison Dior depuis le décès de son créateur, Yves Saint Laurent (Pierre Niney) est appelé à servir le drapeau français en Algérie, pays où il a grandi. Mais, hospitalisé pour une grave dépression, il ne combattra que ses démons intérieurs. Avec le soutien de son compagnon, Pierre Bergé (Guillaume Gallienne), il fonde sa propre maison de haute couture. C'est le début d'une histoire d'amour et professionnelle qui durera 5 décennies. Le jeune et timide créateur se mue en génie de la mode, provoquant et innovant durant toutes ces années et se laisse aller à diverses addictions qui l'abîmeront. Toujours épaulé, voire trop, par ce mécène dont le coeur ne bat que pour lui.

Ce biopic de Jalil Lespert, dont la version est officiellement soutenue par Pierre Bergé lui-même, prend des airs de documentaire, avec en off la voix du personnage de ce compagnon omniprésent qui se remémore son histoire d'amour avec cet homme à qui il s'adresse tout du long. C'est lui qu'on suit presque plus que l'illustre intéressé, qu'il soutint à bout de bras une vie durant. Résultat: un portrait d'Yves Saint Laurent distancié, que l'on distingue par le prisme de son amoureux.

29.04.2024

3

Votre note

Commentaires

Vous devez vous identifier pour déposer vos commentaires.

Login & Enregistrement

oribot25

il y a 10 ans

Très beau film. Excellente interprétation. A recommander pour ceux qui aiment YSL et son œuvre. On apprend beaucoup sur l'homme qu'il était.


commundmortels

il y a 10 ans

C'est un film que je classerais dans les films sombres. Le mal-être d'YSL est si intense qu'il vous prend à la gorge. Manières, expressions, diction, tout est extrêmement bien joué, mais également dérangeant. Un film intéressant, mais lourd.


CineFiliK

il y a 10 ans

Interprétation à la hauteur, reconstitution soignée, certes... Mise en scène sans surprise ni audace... A l'image des premières créations du maître selon un critique du Figaro de l'époque : "Élégant, mais plat."


Autres critiques de films

Furiosa: Une Saga Mad Max

Blue & Compagnie

The Fall Guy

La Planète des singes: Le nouveau Royaume