Le juge Etats-Unis 2014 – 141min.

Critique du film

The Judge

Critique du film: Geoffrey Crété

Armé d’un cynisme à toute épreuve, Hank Palmer s’est forgé une réputation d’avocat hors pair en prenant la défense de clients coupables, disculpés grâce à ses talents. La mort de sa mère l’oblige à quitter cette vie en apparence parfaite pour revenir dans sa petite ville natale de l’Indiana, où il retrouve ses deux frères, ainsi que son père, un juge austère avec lequel il n’a plus aucun lien. Des retrouvailles orageuses mais prolongées lorsque la police suspecte le patriarche d’avoir tué un homme. Hank va décider de prendre la défense de son père, malgré son refus catégorique…

A la manière d’un Will Smith, Robert Downey Jr. a le don de vampiriser ses films, bien souvent condamnés à n’être que le théâtre de ses performances. Intercalé dans un agenda possédé par les écuries Marvel, Le Juge se présente donc comme une vitrine pour le comédien, producteur avec sa femme pour la première fois. A ce titre, le film de David Dobkin, connu pour ses comédies Serial noceurs et Échange standard, offre donc à la star une partition idéale, avec ses rires, ses larmes, ses pitreries et ses coups d’éclats. De quoi faire de ce duel entre un père et son fils un drame très hollywoodien, qui ne résiste pas aux poncifs du genre. Néanmoins, au fil des 2h20, Le Juge emporte l’adhésion, offrant une réelle émotion articulée autour d’une intrigue judiciaire très efficace. Le beau et féroce face-à-face entre Robert Downey Jr. et Robert Duvall y est pour beaucoup.

21.10.2014

3

Votre note

Commentaires

Vous devez vous identifier pour déposer vos commentaires.

Login & Enregistrement

sopaul

il y a 9 ans

Je suis tombé sur l'un des meilleurs films 2014 que j'ai vus!! Un peu par hasard pour découvrir le duo d'acteurs Duvall / Downay Jr. Toutes les relations familiales masculines sont bien mises en avant surtt la relation père - fils avec ces deux acteurs brillants dans leur rôle respectif. Pour une fois j'ai trouvé les autres critiques assez dures ; pour ma part j'en suis sortie bouleversée.Voir plus


vincenzobino

il y a 9 ans

4.5 : Certains films valent la peine d'être vus pour leur scénario en béton ou une mise en scène dantesque. D'autres sont à voir quand 2 grands acteurs se retrouvent face à face. Et c'est précisément le cas de ce film.

Effectivement, le principal intérêt à voir le juge pour moi était de voir 2 des 4 Robert d'as (avec de Niro et Redford) se donner la réplique. Et ils le font avec brio :
Duvall est magistral dans un nouveau rôle où il n'hésite pas à se mettre à nu, celui d'un juge se retrouvant dans la peau de l'accusé et d'un père aussi autoritaire avec ses enfants que sa fonction l'impose. Dans la peau de son fils Hank, Downey Jr nous rappelle qu'il n'est pas seulement le (super-)héros vu ces dernières années mais que son premier grand rôle fut Chaplin (je ne comprendrais jamais sa non-oscarisation) et il sort, à mon sens, sa plus bouleversante composition depuis le film d'Attenborough, dans le rôle du fils "rejeté" mais aimant sans s'en rendre compte son père.

Je disais qu'il n'y avait pas de surprise particulière dans l'écriture. Mais la mise en scène a tout de même 2-3 originalités (effectivement la scène de la baignoire et, pour ma part, j'ai été davantage touché par les silences précédant 2 informations parvenant à Hank qui marquent bien après la sortie), la musique de Newmann et les prises de vues du grand Janusz Kaminski sont fort belles, ce qui rend le tout agréable (et m'a, par moments, rappelé Redford réalisateur).
Se laisse tout à fait voir...Voir plus


regis_m

il y a 9 ans

4.5 pour ce film inégal mais fort plaisant.
La rencontre de deux monstres sacrés du cinéma fonctionne et nous booste tout du long. Oui, Robert Downey Junior n'a pas fait qu'Iron Man et on le retrouve dans un rôle complexe (il rend son personnage finalement touchant, enfermé dans sa solitude et sans sa carapace).
Les ficelles de l'histoire et certains stéréotypes sont facilement décelables, on redoute par instant que le script s'enlise ou s'embourbe dans des histoires annexes inutiles, ce qui arrive l'une ou l'autre fois, à regret, mais en sortant de ce film, on réalise que l'on a passé un bon moment, que la nostalgie, thème principale, opère, et que quelques passages (notamment celui de la salle de bain, un véritable uppercut) nous ont éveillé des sentiments rares au cinéma, car rarement montrés (de mon point de vue).
A voir, indéniablement.Voir plus


Autres critiques de films

Moi, Moche et Méchant 4

Vice-Versa 2

Twisters

Garfield - Héros Malgré Lui