Dior and I France 2014 – 90min.

Critique du film

Dior and I

Critique du film: Geoffrey Crété

Avril 2012. Le styliste belge Raf Simons est nommé directeur artistique de la maison Dior pour remplacer John Galliano. Un défi de taille pour l’artiste, qui n’a que deux mois pour lancer sa première collection haute couture et affirmer son identité sans renier l’héritage de Christian Dior. Le réalisateur Frédéric Tcheng se glisse dans l’intimité de cette course contre la montre, qui mobilise Raf Simons mais aussi tous les artisans des ateliers de la prestigieuse maison.

Voir Anne Wintour, la célèbre rédactrice en chef de Vogue, passer dans Dior et moi, rappelle que le film de Frédéric Tcheng est aux antipodes de The September Issue : là où le documentaire-choc sorti en 2009 prenait un malin plaisir à nourrir la légende irrésistible de ce Diable qui s’habille en Prada, Dior et moi se focalise sur l’humain derrière le mythe. La caméra s’immisce donc dans les coulisses de la prestigieuse maison de haute couture, des fascinants ateliers aux discussions animées sur les délais, pour dévoiler la normalité derrière l’extraordinaire, et la trivialité derrière le luxe. Inutile d’être un aficionado pour apprécier cette plongée dans l’héritage de Christian Dior : le film délaisse les considérations techniques pour s’intéresser à la réalité simple mais impressionnante de cette machine étonnamment humaine, offrant ainsi, le temps d'une heure et demi, un aperçu de cette usine à rêve.

25.05.2021

3

Votre note

Commentaires

Vous devez vous identifier pour déposer vos commentaires.

Login & Enregistrement

margot_r_

il y a 8 ans

merveilleux


sopaul

il y a 8 ans

Joli documentaire sur la création d'une collection de couturier. En n'étant pas plus que cela intéressée j'ai passé un bon moment


Autres critiques de films

Deadpool & Wolverine

Moi, Moche et Méchant 4

Vice-Versa 2

Twisters