Iron Sky Australie, Finlande, Allemagne 2012 – 93min.

Critique du film

Iron Sky

Urs Arnold
Critique du film: Urs Arnold

En 2018, les Nazis reviennent pour envahir à nouveau le monde après s'être réfugiés sur la lune.

Durant les 73 ans qui ont suivi la fin de la Seconde Guerre mondiale, les Nazis se sont cachés sur la lune et y ont planifié une nouvelle invasion de la terre. Pour arriver à leurs fins, il ne leur manque désormais plus qu'une source énergétique importante pour alimenter leur arme ultime. Mais le jour où, en 2018, un astronaute américain de couleur atterrit près de leur base, ces nostalgiques du 3e Reich en profitent pour revenir sur terre en empruntant la navette de ce dernier qu'ils prennent au passage en otage et grâce auquel ils obtiennent une entrevue avec la Présidente des Etats-Unis...

Production à budget limité compensé par une imagination indéniable de ses auteurs, autant esthétique que gestionnaire - une bonne partie d'Iron Sky a été financée grâce au "crowdfunding" - bourrée d'allusions piquantes au monde politique actuel ainsi que de jubilatoires répliques. Bien que l'ambiance jouissivement absurde du début du film signé par le finlandais Timo Vuorensola baisse hélas de ton dans sa dernière partie, les fans de kitcheries trash devraient toutefois en avoir pour leur argent, ce gloubiboulgas truffé de citations de Star Wars, Independence Day et autres Dr. Strangelove, offrant en fin de compte un bon moment à passer aux spectateurs.

07.04.2012

3

Votre note

Commentaires

Vous devez vous identifier pour déposer vos commentaires.

Login & Enregistrement

Autres critiques de films

Bullet Train

Les Minions 2: Il était une fois Gru

Nope

Top Gun: Maverick