L'homme qui tua Don Quichotte France, Portugal, Espagne, Royaume-Uni 2018 – 132min.

Résumé

L'homme qui tua Don Quichotte

genre
Aventure

Toby, un jeune réalisateur de pub cynique et désabusé, se retrouve pris au piège des folles illusions d'un vieux cordonnier espagnol convaincu d'être Don Quichotte.

Casting

Réalisateur

Date de sortie

Suisse All.: 13 septembre 2018

Romandie: 19 mai 2018

Bandes-annonces, vidéos & images

Votre note

Commentaires

Vous devez vous identifier pour déposer vos commentaires.

Login & Enregistrement

CineFiliK

il y a 2 mois

“Les moulins de son cœur”

Désabusé, Tobi a troqué depuis longtemps ses rêves de cinéma pour des publicités sans âme et lucratives. Occupé à un tournage en Espagne, il retrouve par hasard le héros de son premier film intitulé L’homme qui tua Don Quichotte. Ce cordonnier vieillissant croit toujours dur comme fer qu’il est le chevalier à la triste figure.

Voici donc une œuvre miraculée et souvent qualifiée de maudite, conclusion de 25 années de tentatives infructueuses, drames en tous genres et situations ubuesques. Terry Gilliam touche enfin à son inaccessible. Force est de constater que le rocambolesque de cette aventure passionne plus que le charivari qu’il parvient à nous offrir enfin. Image floue, décors datés, baisses de rythme, réécritures approximatives. Malgré ces faiblesses, le récit à tiroirs tient étonnamment et se laisse découvrir sans déplaisir. Dans son rêve obsessionnel, impossible quête propre à l’homme de la Mancha, Terry Gilliam a tué Don Quichotte… et pris sa place.

6.5/10Voir plus

Dernière modification il y a 2 mois


Eric2017

il y a 2 mois

Que dire de ce film ? Un conseil, allez consulter Wikipédia pour connaître l'intrigue de Don Quichotte et de Sancho Panza. C'est utile pour comprendre le film Terry Gilliam. (G-20.05.18)


vincenzobino

il y a 2 mois

Sacrés moulins
Dix ans que Toby, jeune réalisateur, a entrepris le tournage d'un film sur Don Quichotte: dix années où ennuis techniques et imbroglios se sont accumulés. Dix années que le cordonnier incarnant Don Quichotte se prend réellement pour le chevalier et considère Toby comme son Sancho Pança. Lorsqu'un producteur russe est intéressé par reprendre le projet à l'abandon, Toby se dit qu'il pourra peut-être terminer son œuvre.
Presque 20 ans auront été nécessaires à l'aboutissement proposé. 20 années de combat contre des moulins sous forme de labeurs techniques et d'imbroglios (...).
Non, je ne suis pas fou et c'est exactement ce que Gilliam nous révèle: il mélange le récit tout sauf fictif de ce que fut le tournage moult fois évoqué tout en ramenant à notre bon souvenir la mémoire des Monty Python ainsi recomposés sous nos yeux.
Il est effectivement impératif de connaître la loufoquerie jubilatoire du quatuor pour apprécier cette version décalée de Don Quichotte mélangée à Frankenstein avec une once de schizophrénie. Si la vie de Brian et sacré Graal font partie de votre liste de films forts, vous allez retrouver cet univers à mon sens unique.
Il y a également une notion d'hommage très forte: que ce soient les deux stars disparues pendant le tournage (Rochefort et Hurt) ou la présence de Jonathan Pryce plus de 30 ans après Brazil. Et une émotion absolue se dégage entre deux éclats de rire, celle du passé glorieux mis à mal et théâtre d'un combat mené à bien, notamment par la géniale prestation d'Adam Driver. Mention très bien également à la musique de Rorque.
A recommander vivement à tous les amoureux des MontyVoir plus


Watchlist

Séances L'homme qui tua Don Quichotte

Malheureusement, le programme n’a pas encore été porté à notre connaissance. Nous vous le communiquerons dès que possible.

Louez des films recommandés

Teleboy
Hollystar

Dès à présent dans les salles 6 sur 39 Films