The Limits of Control Japon, Etats-Unis 2009 – 116min.

The Limits of Control

Critique du film

The Limits of Control

Critique du film: Constantin Xenakis

Thriller existentialiste sur un homme mystérieux et solitaire parcourant l'Espagne.

Au cours de son périple en Espagne, un mystérieux Américain semble mû par un but précis. S'agit-il d'un terroriste, d'un mafieux ou d'un messager investi d'une noble mission? Nul ne le sait... En chemin, cet énergumène fait la connaissance d'autres étranges personnages, qui s'ouvrent à lui en lui déclarant solenellement des pseudos-métaphores empreintes de sagesse bouddhiste.

Symboles à deux balles, messages codés, zigotos adeptes de citations philosophiques faciles et hommages au cinéma - daté pour ce qui est la plupart des films - de Michelangelo Antonioni: voici les ingrédients principaux du nouveau thriller de Jim Jarmusch au cours duquel le spectateur a vite fait de perdre le nord. Du cinéma auteuriste et prétentieux à fuir au plus vite.

22.02.2012

1

Votre note

Commentaires

Vous devez vous identifier pour déposer vos commentaires.

Login & Enregistrement

regororravan

il y a 9 ans

Le film est hypnotique. Dans la séquence finale du film, l'aspect onirique fait la distinction entre ce qui est réel et ce qui est un produit de l'esprit


sarak211

il y a 9 ans

Je dois avouée que je m’attendais tout sauf à ça quand je suis rentrée dans la salle.
<br>Je m’attendais à avoir un peu plus d’action, avec plus de dialogue et bien non.. il faut dire que je ne m’était pas renseignée sur le film avant d’aller le voir, se qui laisse souvent une bonne surprise, mais là ce fut plus une mauvaise surprise… en effet je n’ai absolument pas aimé. Le rythme est lent, trop lent, l’ histoire était pas génial, mais il faut dire, que je n’ai pas tout à fait comprise. Par contre il faut quand même avoué que le jeux des acteurs et la réalisation est vraiment bonne.
<br>A éviter...,
<br>
<br>Voir plus


aurelie002

il y a 10 ans

Incroyable. IL faut aimer le genre Jim Jarmush. Libre de penser ce que l'on veut, d'imaginer la signification de tous les symboles cachés dans le scénario. Jim Jarmush laisse une complète liberter d'interprétation au spectateur. Peu de paroles mais contraste avec les gestes, les expressions qui au contraire sont très communicatifs. A mon avis, ce film est à voir, à méditer et à revoir.Voir plus


Autres critiques de films

Bad Boys for Life

1917

Bombshell

Jumanji: Next Level