Che - 1ère partie - L'Argentin France, Espagne, Etats-Unis 2008 – 126min.

Cineman Movie Charts

Exclusivité Cineman: Rejoignez le plus grand jury cinéphile de Suisse et avec un peu de chance, vous irez bientôt au cinéma gratuitement!

  • chef-d'oeuvre
  • bon
  • moyen
  • passable
  • consternant

5

4

3

2

1

8

25

10

5

4

3.5

52 Avis des internautes

Votre note

Commentaires

Vous devez vous identifier pour déposer vos commentaires.

Login & Enregistrement

Rtinho

il y a 11 ans

Excellente, bien conduite, pas un moment de repis


kilfenora

il y a 11 ans

Très belle interprétation de l'histoire du Che


al_1

il y a 13 ans

Tout dans le film fait office de documentaire, de la simplicité des plans aux flash-forwards politiques. Mais néanmoins on sens l'implications d'un cinéaste qui s'y connaît en matière de portrait de personnages.
<br>
<br>Porté par un Benicio Del Toro incroyable, le film arrive à tenir le spectateur en intérêt durant toute sa longueur et ce, en alternant scènes d'action, scène de discours, interviews et scènes un peu plus intimistes avec brio.
<br>
<br>Bref, il ne faut pas s'attendre à un film de guerre ou d'action, mais bien à la recontitution d'une partie de la vie du Che. Pour les amateurs d'Histoire, comme pour ceux pour qui ce personnage n'est qu'un vague portrait dessiné sur un t-shirt.Voir plus


ch21

il y a 13 ans

Le "Che" est-il un gros salop ou un "humaniste" sensible à la souffrance de son prochain ? Soderbergh tente de rester impartial, sans vraiment y parvenir.
<br>Peu importe! Le "Che" est avant tout une icône, à l'image d'Eistein, Gandhi ou Marylin Monroe. Et en cela, il mérite bien une biographie filmée. Et celle de Soderbergh est très réussie. Cadrages, personnages, montages, tout coule, tout est fluide et beau. On se laisse emporter dans un monde à la limite du merveilleux, mais qu'importe. Le mythe est établi et il ne s'agit pas d'un documentaire vérité, alors laissons-nous emporter...Voir plus


olympe1

il y a 13 ans

Très bonne surprise, surtout en vo (espagnole)
<br>On se souvient avec plaisir qu'un idéal auquel on croit est un sacré moteur pour déplacer des montagnes ou faire tomber des dictateurs. On apprend rien de nouveau, mais l'histoire, le combat pour la dignité et la liberté ont tjs une certaine saveur, malgré les armes. Benicio est vraiment habité. J'ai passé un excellent moment:o:Voir plus


Watchlist