Le Dernier Jaguar France 2024 – 100min.

Critique du film

Félin pour l’autre ?

Critique du film: Damien Brodard

La nouvelle aventure animalière et engagée du réalisateur français Gilles de Maistre s’embourbe malencontreusement dans la forêt amazonienne.

Durant son enfance passée au sein de la forêt amazonienne avec ses parents, Autumn (Lumi Pollack) se lie d’amitié avec une jeune jaguar baptisée Hope. Retournée à New-York après une tragédie, la jeune fille poursuit ses idéaux de protection de la nature, malgré les réserves de son père (Paul Greene). Lorsqu’elle découvre après plusieurs années que Hope est en danger, Autumn décide de retourner en Amazonie pour lui venir en aide, accompagnée par sa professeure de biologie (Emily Bett Rickards).

Ce n’est pas la première fois que Gilles de Maistre explore la beauté des liens que peut entretenir l’humanité avec les animaux. Le réalisateur de Mia et le Lion blanc (2018) semble toutefois s’être laissé submerger par son envie de sensibilisation du jeune public. Il n’y a bien évidemment rien de mal à éveiller la conscience écologique des cinéphiles en herbes et les familiariser avec la protection des animaux, mais un discours seul, aussi louable soit-il, ne suffit pas à faire un film accompli.

Venant du documentaire, de Maistre sait assurément capter la beauté de la nature, tout en se montrant ici très avare en idées de mise en scène. Malgré la poignée de séquences de complicité entre l’héroïne et le félin, certes filmée avec délicatesse, le montage isole constamment le jaguar. Si cela convient à son insaisissabilité en début de récit, cette distance s’avère bien plus problématique lorsqu’une fois réunies, les deux amies semblent totalement séparées à l’image. On saluera tout de même l’habileté de l’équipe pour tourner avec un véritable jaguar.

Outre une certaine maladresse visuelle, l’écriture accomplit l’exploit de rendre la protagoniste antipathique par instants, lorsque ce n’est pas le comportement risible de la professeure de biologie qui tape sur les nerfs. Quelques jolis traits d’humour peinent à faire oublier les grosses ficelles du scénario ainsi que la distribution internationale globalement médiocre, qui pâtit en plus d’un doublage assez peu réussi (le film est en français avec un casting anglophone). Il est évident que Le Dernier Jaguar est rempli de bonnes intentions et que l’aventure dépaysante pourra séduire le jeune public auquel il est destiné, néanmoins ce n’est pas une raison pour fermer les yeux sur ses trop nombreuses faiblesses.

05.02.2024

2

Votre note

Commentaires

Vous devez vous identifier pour déposer vos commentaires.

Login & Enregistrement

Autres critiques de films

Bob Marley: One Love

Madame Web

Ciao-Ciao Bourbine

Tout Sauf Toi