Chien et Chat France 2024 – 86min.

Critique du film

Franck Dubosc et Reem Kherici jouent à chat

Critique du film: Damien Brodard

En manque de comédies françaises ? Voici le mélange inattendu entre L’Incroyable Voyage (1993) et Mission : Impossible (1996) avec un chien chapardeur et une chatte instagrameuse.

À Montréal, Jack (Franck Dubosc) se retrouve obligé par un coup du sort de veiller sur Chichi (Artus), un jeune chiot simplet, tandis que Monica (Reem Kherici) est de passage avec Diva (Inès Reg), son chat star des réseaux sociaux. Au moment de prendre l’avion, les deux animaux ne parviennent pas à embarquer. S'ensuit alors un périple semé d’embûches pour retrouver leurs humains respectifs, pendant que ces derniers sont coursés par l’implacable policier Brandt (Philippe Lacheau).

Projet étrange qui détonne avec le tout-venant des comédies françaises, le troisième film de Reem Kherici a de quoi décontenancer sur le papier. La réalisatrice choisit en effet de se démarquer avec une parodie de film d’action, en comprenant que la clé du genre réside dans les gags visuels. Loin de proposer une mise en scène remarquable, Kherici imprègne d’un tempo comique décent ses courses-poursuites tout droit débarquées d’un dessin animé. Rien ne vole très haut, mais la parodie des codes du genre est assurément ce qui fonctionne le mieux dans le long-métrage. Bien plus gênant dans les séquences classiques, l’humour s’empêtre dans un discours mal géré sur les réseaux sociaux et les apparences, donnant une impression d’opportunisme déplacé.

Parlons aussi de l’éléphant dans la pièce, ou plutôt des deux boules de poils numériques vedettes. Si l’on pouvait redouter le rendu final des effets spéciaux, force est de constater que le problème tient plus de l’animation désincarnée des animaux que de la technique en elle-même. On finit tout de même par suspendre notre incrédulité pour accepter la présence des deux quadripèdes, lourdement incarnés par Inès Reg et Artus.

Si la distribution n’apparaît pas sous son meilleur jour, la réalisatrice a su tirer parti de ses comédiens, devenus des parodies d’eux-mêmes : Franck Dubosc en cambrioleur persuadé d’être un charmeur et Philippe Lacheau en policier qui se croit dans John Wick (2014). Contenant tantôt de sympathiques séquences d’action, tantôt des effets numériques douteux, étant drôle parfois, embarrassant souvent, le film affiche néanmoins l’ambition de proposer une aventure familiale divertissante, bien que médiocre. Appelons un chat un chat.

12.02.2024

2.5

Votre note

Commentaires

Vous devez vous identifier pour déposer vos commentaires.

Login & Enregistrement

Eric2017

il y a 3 jours

Excellent mélange entre le réel et l'animation. Dès les premières images on rit et ça n'arrête pas durant les 1h30. Dubosc et Lacheau sont parfaits. Quant Reem Kherici qui réalise son troisième film, elle a écrit un scénario simple et comique et ça fait du bien. (F-18.02.24)


Autres critiques de films

Bob Marley: One Love

Madame Web

Ciao-Ciao Bourbine

Tout Sauf Toi