The Flash Etats-Unis 2022 – 144min.

Critique du film

La foudre et le dollar

Gaby Tscharner
Critique du film: Gaby Tscharner

Dernier long-métrage de l’univers DC, avant l’arrivée de James Gunn et le producteur Peter Safran à la direction de DC studios, «The Flash» fait appel à l’acteur oscarisé Michael Keaton qui renfile, pour la première fois depuis «Batman le défi» en 1992, son costume d’homme chauve-souris. Mais les caméos de stars semblent vouloir surtout détourner l’attention de l’acteur principal, Ezra Miller, dont le comportement avait fait couler beaucoup d’encre.

S’il peut courir plus vite que la lumière, Barry Allen (Ezra Miller), connu sous le nom du flash, ne peut pas rattraper la course du temps. La mort de sa mère (Maribel Verdú) - pour laquelle son père, Henry (Ron Livingston), est derrière les barreaux - et l’équilibre précaire entre son hyperactivité et ses obligations envers la Justice League lui pèsent sur les épaules. Lorsqu’il découvre que son extraordinaire rapidité lui offre la possibilité de remonter le temps, Barry est certain d’avoir trouvé la solution à tous ses problèmes.

Connu comme réalisateur de films d’horreur, Andrés Muschietti («Ça», «Mama»), s’associe à la scénariste Christina Hodson («Birds of Prey», «Bumblebee») et offre un film solide qui se concentre au premier d’abord sur Barry et sa famille. Le scénario réserve quelques bonnes surprises, certaines malheureusement déjà révélées dans la bande-annonce. Mais l’un des soucis les plus importants du long-métrage reste son acteur principal. Car les problèmes avec la justice d’Ezra Miller, qui avaient conduit à plusieurs arrestations à Hawaï et dans le Vermont, ont régulièrement étaient pointés du doigt et pourraient bien avoir des répercussions sur les entrées en salles.

Par ailleurs, certains des personnages, notamment féminins, paraissent négligés par le scénario. Ainsi, l’avenir de Supergirl, interprétée par Sasha Calle, reste pour le moins incertain à la fin du film. «The Flash» s'appuie sur des caméos de stars, qui n'enlèvent rien à l'intérêt du film, et se conclut sur une fin ouverte qui permettra sans doute à Barry de continuer à galoper dans la franchise si le film est un succès au box-office. À l’inverse, un flop en salles mettra certainement un point final à ses aventures dans l'univers DC avant que James Gunn ne vienne tout bouleverser.

(Traduit de l’allemand)

13.06.2023

3

Votre note

Commentaires

Vous devez vous identifier pour déposer vos commentaires.

Login & Enregistrement

georges511

il y a 9 mois

Et tout ceci avec plus de 200 millions de dollars !!!!!
Que je regrette les films old school
Heur3usement il y a MR JIM CAMERIN QUI SE RAPPELLE CE QUE LE MOT CINÉMA VEUT RÉÉLLEMENT DIRE ET UN CERTAIN MR TOM CRUISE .
EUX AU MOINS ILS NOUS RÉVEILLENT ,ÉMERVEILL3NT


georges511

il y a 9 mois

A fuire comme la peste et je suis gentil quelle perte de temps et d'argent


georges511

il y a 9 mois

POURRI,QUELLE HONTE PAS MIEUX QUE MARVEL ET LA PLUPART DES DC


Autres critiques de films

Kung Fu Panda 4

Godzilla x Kong: Le Nouvel Empire

Dune : Deuxième Partie

Une Vie