Une femme indonésienne Indonésie 2022 – 103min.

Résumé

Une femme indonésienne

genre
Drame

L’Indonésie durant les années 1960. Après avoir été contrainte de fuir son village et perdu son époux, Nana (Happy Salma) trouve refuge chez un riche cultivateur (Arswendy Bening Swara) avec lequel elle se remarie. Des années plus tard, elle peine toujours à trouver sa place dans la haute bourgeoisie et reste hantée par les fantômes de son passé. La rencontre avec l’une des maîtresses de son mari (Laura Basuki) va toutefois lui permettre de se libérer.

Date de sortie

Suisse All.: 12 janvier 2023

Romandie: 28 décembre 2022

Tessin: 12 janvier 2023

Offres de streaming

Réalisation

Casting

Bandes-annonces, vidéos & images

Votre note

Commentaires

Vous devez vous identifier pour déposer vos commentaires.

Login & Enregistrement

CineFiliK

il y a 1 an

“La Javanaise”

Nana découvre que son mari, un riche cultivateur plus âgé, entretient une liaison avec une autre.

Il y a d’abord ce châle oublié qui n’est pas le sien. Ces morceaux de viande offerts sans raison et qu’elle ne peut avaler. Puis cette lettre qu’on lui tend avec gêne, car adressée à « Mon chéri ». Quant aux nuits, elles sont hantées par de violents souvenirs. Mais dans l’Indonésie patriarcale des années soixante, une femme se doit d’être aussi souple que de l’eau et s’adapter. Autant se rapprocher alors de sa rivale avec élégance.

L’invitation au voyage est tentante. Jungle luxuriante, domaine d’un autre temps, tenues et danses traditionnelles. Au loin, le pays se déchire entre poussée communiste et prise du pouvoir brutale par le président Soeharto. Dans la maison corsetée, il convient de faire bonne figure face aux piques malveillantes ou messes basses soufflées derrière le dos. On attache les enfants pour les faire taire et dissimule les secrets dans des chignons piqués, puis mis en boîte.

Ce cinéma rappelle celui d’Apichatpong Weerasethakul quand les fantômes du passé ou futurs se mêlent à la réalité. On pense aussi aux demoiselles de Park Chan-wook lorsque ces dames s’émancipent en s’unissant, mais l’érotisme exacerbé en moins. Cependant, c’est la référence Wong Kar-wai qui pèse le plus sur le film. Musique lancinante, robes cintrées et Asie de l’époque évoquent In the mood for love sans atteindre son envoûtement. Ici la Javanaise réunit ceux qui s’aiment, juste le temps d’une chanson.

(6/10)Voir plus

Dernière modification il y a 1 an


Watchlist

Séances Une femme indonésienne

Malheureusement, le programme n’a pas encore été porté à notre connaissance. Nous vous le communiquerons dès que possible.

Dès à présent dans les salles 6 sur 40 Films