CH.FILM

Les guérisseurs Suisse 2021 – 80min.

Cineman Movie Charts

Exclusivité Cineman: Rejoignez le plus grand jury cinéphile de Suisse et avec un peu de chance, vous irez bientôt au cinéma gratuitement!

  • chef-d'oeuvre
  • bon
  • moyen
  • passable
  • consternant

5

4

3

2

1

0

0

1

0

0

3.0

1 Avis des internautes

Votre note

Commentaires

Vous devez vous identifier pour déposer vos commentaires.

Login & Enregistrement

CineFiliK

il y a 8 mois

“Quoi de neuf docteurs ?”

Le Dr. Hildbrand va bientôt partir en retraite. L’occasion pour sa fille de s’interroger sur l’évolution des pratiques en quarante ans.

Comme un enfant déballant ses cadeaux de Noël avant l’heure, les carabins découvrent leur premier stéthoscope avec une joie et une candeur non dissimulées : « J’ai choisi le bleu et toi ? » Sans oublier le selfie pour immortaliser leur première chemise blanche. Des goûts et des couleurs qui teinteront un long parcours parsemé d’apprentissage, d’espoirs et de doutes. Il leur faudra se confronter au stress des examens, aux états d’âme du patient, à la responsabilité du diagnostic, au corps de l’autre, à la mort. Ces séquences plaisent et évoquent les films de Thomas Lilti. Une jeunesse prête à adopter les technologies nouvelles qui contraste avec ce généraliste sur le point de raccrocher sa blouse. Sa machinerie est certes désuète, mais sa bienveillance chaleureuse rassure contrairement aux robots programmés à le remplacer.

Sur le mode de l’observation, ce documentaire brasse beaucoup de sujets et suscite de nombreuses interrogations : Pourquoi est-il si difficile de remettre un cabinet ? L’empathie est-elle innée ou acquise ? Peut-on croire en Dieu quand on est médecin ? La dissection est-elle éthique ? Les thérapies complémentaires, parallèles ou alternatives sont-elles efficaces ? L’intelligence artificielle est-elle un bienfait pour l’humanité ? Un survol général disposé à ouvrir le débat.

L’approche de Marie-Eve Hildbrand est plus personnelle avec cet hommage rendu à son propre père salué lors d’une verrée réunissant d’anciens patients. La santé, moteur primordial, demeure un sujet passionnant et d’autant plus émotionnel lorsqu’il fait écho à du vécu. En cas de maladie ou d’accident, le soignant devient un acteur-partenaire incontournable auquel il convient de se remettre. Au fil du temps, un diplôme ou une plaque décrochée du mur laissera une marque indélébile.

(7/10)Voir plus

Dernière modification il y a 8 mois


Watchlist