Seize Printemps France 2020 – 73min.

Résumé

Seize Printemps

genre

Suzanne vit à Paris avec ses parents et sa sœur. La jeune femme de 16 ans est un peu timide. Elle fréquente le lycée, mais s’ennuie avec ses camarades, leurs conversations habituelles, leurs fêtes et ne se sent plus très à l'aise parmi ses pairs. Sur le chemin de l’école, il y a le Théâtre de l'Atelier et un petit café. C’est là que chaque jour, elle croise le chemin de Raphaël, un acteur de 35 ans. D’abord intriguée par son air songeur, elle finira par l’attendre pour qu'ils se croisent, peut-être, à un coin de rue. Et ce jour viendra. Il lui demandera du feu alors que sa cigarette est déjà allumée, elle lui fera remarquer d’un air amusé.

Date de sortie

Suisse All.: 8 juillet 2021

Romandie: 7 juillet 2021

Tessin: 8 juillet 2021

Réalisateur

Casting

Bandes-annonces, vidéos & images

Votre note

Commentaires

Vous devez vous identifier pour déposer vos commentaires.

Login & Enregistrement

CineFiliK

il y a 2 mois

“L’effrontée”

Suzanne, seize printemps, se lasse déjà de son existence, des filles et des garçons de son âge. Sur son chemin, elle croise le regard de Raphaël, un comédien de trente-cinq ans.

Un film écrit, réalisé, interprété, dansé et chanté par l’apparition Suzanne Lindon, entourée d’acteurs installés. Cela fait beaucoup, même pour cette enfant gâtée par les fées, bercée entre Vincent du même nom et Sandrine Kiberlain. Pas de quoi lui jeter la pierre néanmoins et empêcher la jeune ambitieuse de s’exprimer.

Cultivée, l’héroïne lit Boris Vian et s’anime quelque peu sur les succès de Christophe. Blouse virginale et blue-jean, mèche noire rebelle sans cesse replacée derrière une grande oreille, l’effrontée réincarne Charlotte Gainsbourg, minaudant entre deux diabolos au cœur grenadine. Dans les boums, celle qui est ailleurs regarde les autres remuer sur des chansons datées et donne, sous la contrainte, la note de 5 à tous les garçons présents. Un résultat médiocre. Pialat, Miller, Kurys, Pinoteau inspirent donc le bal de la débutante. Hommage à des références qui finissent par être pesantes pour un trop long-métrage chaste et vain. Suzanne semble s’être trompée de génération, tant elle n’a rien à dire sur la jeunesse d’aujourd’hui. Sans Internet ni téléphone, que leur reste-t-il ? Le théâtre peut-être, mais il ne satisfait plus non plus l’acteur, réduit à jouer un arbre. Je m’ennuie, tu t’ennuies, ils s’ennuient. « J’attends que quelque chose se passe… », fredonne le générique de fin. Nous aussi.

(6/10)Voir plus

Dernière modification il y a 2 mois


Watchlist

Séances Seize Printemps

Malheureusement, le programme n’a pas encore été porté à notre connaissance. Nous vous le communiquerons dès que possible.

Louez des films recommandés

Teleboy
Hollystar

Dès à présent dans les salles 6 sur 48 Films